Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mai 2018 - 14:33

5 signes qu'il est peut-être temps de vous lancer en entrepreneuriat

Article commandité

Le 9 à 5 vous fatigue, vous avez des projets en tête, et votre entreprise n’est plus ce qu’elle était : vous vous sentez étranger, vous aimeriez découvrir d’autres choses. Certains signes ne trompent pas : c’est peut-être que vous êtes prêt à vous lancer en entrepreneuriat, c’est-à-dire à votre compte ! Voici quelques indices pour vous mettre sur la piste. 

 

Votre poste actuel ne vous donne pas satisfaction, vous rêvez de défis

 

Le salariat, ça a ses avantages, mais bien souvent, il y a ce que l’on appelle un « plafond de verre ». Passé un certain âge, on ne vous proposera qu’une reconversion professionnelle ou un poste sensiblement plus important, mais le temps des défis sera passé. Il faudra passer la main.

 

Dans certaines entreprises, notamment les grandes compagnies, l’initiative individuelle est peu valorisée ou encouragée : si 200 employés se lançaient dans des objectifs professionnels adaptés, il y aurait vite un délaissement des stratégies d’entreprise.

 

Se lancer en entrepreneuriat apparaît souvent comme une solution positive pour donner de l’élan à votre carrière, mais aussi à votre motivation. Vous êtes au carrefour d’une situation professionnelle mûre, avec de l’expérience, et encore plein de belles années devant vous. C’est aussi synonyme de nouveautés, ce qui n’est pas mauvais pour votre entourage et vos relations.

 

Votre expertise spécifique, vous voulez la mettre au service des autres

 

Vous avez une compétence très recherchée ? Vous avez le sens des affaires ? Vous avez un large réseau auprès duquel communiquer ? Si vous répondez « oui » à l’une de ces questions, il se pourrait bien que vous soyez prêt à franchir le cap. En effet, pour se lancer en entrepreneuriat, il est essentiel de procéder par étape :

  • Identifiez votre plus-value par rapport au reste du marché
  • Évaluez vos compétences et vos capacités d’investissement
  • Déterminez le format de votre entreprise (microentreprise individuelle ou PME)

 

La question la plus essentielle pour savoir si vous êtes prêt à vous lancer en entrepreneuriat, c’est de savoir : quel est votre but ultime ? Si c’est seulement de changer de vie, sachez que l’entrepreneuriat est une étape difficile, pour laquelle il faut s’armer de courage et de persévérance. Si c’est vous mettre au service des autres, alors c’est le jackpot.

 

Vos réseaux professionnels se développent

 

Si l’on devait vous donner des conseils pratiques pour booster votre carrière, il n’y en aurait qu’un qui retiendrait votre attention : l’importance de votre réseau professionnel. Il peut s’agir :

  • De clients actuels ou anciens
  • De références professionnelles, avec qui vous avez travaillé
  • D’un cercle professionnel restreint, dans lequel vous travaillez actuellement
  • Des connaissances personnelles qui tiennent des postes similaires

 

Le jour où votre réseau vous semble assez grand, des idées germeront dans votre esprit : vous savez que telle personne recherche ça, que l’autre est capable de vous aider sur ça… Vous devenez proactif en imaginant la manière de mobiliser votre réseau.

 

Pour cela, entretenez de bons rapports et soyez actif sur les réseaux professionnels, comme LinkedIn.

 

Vous n’avez pas peur de franchir un nouveau cap

 

Ce qui empêche souvent la reconversion professionnelle après 40 ans ou le changement de métier, c’est la peur de l’échec, ou bien de vous tromper. Si vous ne ressentez pas cela, alors vous êtes sans doute prêt pour l’aventure entrepreneuriale.

 

Attention, il ne faut pas pour autant brûler les étapes. Avant de poser une lettre de démission à vos supérieurs, ou d’en parler avec vos ressources humaines, prenez le temps de peser le pour et le contre. Discutez-en avec votre entourage, mûrissez votre projet. Le jour où il sera prêt, vous le saurez.

 

Vous cherchez un nouveau mode de vie

 

Référer en permanence à vos supérieurs, subir la hiérarchie administrative, avoir des horaires routiniers, les mêmes clients, les mêmes discussions, cela vous ennuie ? L’entrepreneuriat fait partie des solutions de reconversion professionnelle.

 

Fonder sa propre affaire, ça présente bien des avantages, c’est même attrayant à première vue : horaires flexibles, choix des clients, décisions à tout bout de champ… Se sentir maître et décideur, c’est toujours stimulant ! Pour autant, être en entrepreneuriat est bien plus complexe que cela :

  • Les premiers mois sont souvent très difficiles
  • Il faut gérer plusieurs aspects de front (communication, marketing, missions)
  • Il faut en moyenne 14 mois avant d’obtenir une rémunération de qualité
  • La notion d’horaire n’existe plus : travailler les fins de semaine, pendant la relâche ou encore, un jour d’anniversaire, n’est pas à exclure

 

Si, malgré cela, vous vous dites que votre projet vaut le coup, alors, il n’y a plus de doute : lancez-vous dans l’aventure avec toute la patience du monde !

 

 

Se lancer en entrepreneuriat n’est pas donné à tout le monde, mais il y a des signes qui ne trompent pas. Si vous ressentiez ou identifiez l’un de ces derniers, c’est peut-être l’heure de reconsidérer vos options professionnelles, en montant votre propre affaire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.