Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 mai 2018 - 15:39

5 façons de sauver 100$ par semaine dans votre quotidien

Article commandité

Pas besoin d’adopter un mode de vie totalement frugal pour faire des économies au quotidien, mais certains bons réflexes peuvent vous permettre de sauver jusqu’à 100$ par semaine, et même plus. Vous n’y croyez pas ? Lisez donc cet article ! 

 

Avez-vous besoin de ces petits plaisirs gourmands ?

 

Un café avant d’aller au travail, un gâteau pour accompagner votre salade, un verre de vin en rentrant le soir… Tous ces petits plaisirs ont un prix. Au hasard :

  • Un café coûte en moyenne 3,50$, soit 17,5$ par semaine de travail
  • Un gâteau ou un dessert, même chose
  • Une bouteille de vin coûte en moyenne 11$

 

En une seule semaine, rien qu’en supprimant ces petites habitudes (qui sont à proscrire dans le cadre d’un programme de remise en forme), vous économisez 46$, ce qui est énorme ! Cela représente 2 392$ à l’année, et seulement si vous vous contentez d’une seule bouteille, d’un seul dessert / café 5 fois par semaine.

 

Autant dire qu’en réfléchissant à deux fois avant de prendre des habitudes de dépenses, vous pourriez facilement les éviter, ou les contrôler. Gardez ces petits plaisirs comme étant occasionnels : une à deux fois par semaine, c’est déjà amplement suffisant.

 

Avez-vous besoin de consommer autant ?

 

Notre société vit dans une logique d’hyperconsommation : acheter le dernier écran plat, le dernier smartphone, les aliments les plus tendance… Cela devient vite coûteux. C’est la même chose pour l’alimentation : il est important d’organiser un plan alimentaire, pour vous et votre famille, afin de maîtriser votre budget.

 

En moyenne, les Québécois adultes dépensent 411$, rien que pour se nourrir. Or, même avec de la viande, ce montant semble déjà au-dessus de la normale. Tout simplement parce que vos achats au supermarché ne se limitent pas qu’à ce dont vous avez besoin pour vous nourrir.

 

Par exemple, pour faire des sandwichs classiques, il vous faut du pain, du beurre de cacahuète, puis de la salade, du fromage, vous aimez aussi telle viande, donc vous en prenez, puis vous dites qu’un sandwich avec une sauce barbecue, c’est bon aussi, et finalement, vous vous en sortez pour 50$ de produits, alors qu’initialement, moins de 15$ auraient suffis.

 

Avec ce type d’habitude, vous pourrez facilement gagner plusieurs dizaines de dollars par semaine.

 

Avez-vous besoin de jeter ces aliments ?

 

Autre dérive chez les Québécois (et l’ensemble des consommateurs dans le monde) : jetez ce qui semble ne plus être consommable. Vous avez acheté trop de yaourts, trop d’œufs ou vos légumes tournent de l’œil ? Sachez que, chaque mois, les déchets de produits encore sains représentent jusqu’à 200$.

 

Il existe donc des alternatives si vous avez un doute sur la qualité d’un produit :

  • Congelez les produits frais (viande, légumes) si vous ne pensez pas les consommer immédiatement
  • Ne rachetez pas d’aliments tant que votre frigo n’est pas (presque) vide
  • Cuisinez des recettes qui permettront d’utiliser plusieurs de ces ingrédients, comme une soupe au poulet

 

En réutilisant autrement les aliments, et en ne les jetant pas, c’est comme si vous économisiez 50$ par semaine.

 

Avez-vous besoin de faire des achats toutes les semaines ?

 

Outre la consommation d’aliments, les petits plaisirs et les dépenses liées aux produits jetés, sachez que d’autres dépenses peuvent être maîtrisées. C’est le cas des :

  • Dépenses de transports
  • Dépenses vestimentaires
  • Dépenses administratives (de type assurances)

 

En ce qui concerne les dépenses administratives, vous pouvez très facilement obtenir des réductions de groupe pour votre téléphone, internet ou vos différentes assurances en les regroupant au sein de la même compagnie. Cela peut représenter jusqu’à 520$ par an, soit 10$ par semaine.

 

Les dépenses vestimentaires sont aussi à maîtriser : payer plein tarif, ça ne se fait plus ! Profitez des aubaines, des sites de cashback ou des boutiques de seconde main pour trouver votre bonheur, en consommant mieux.

 

Enfin, ces habitudes vous permettront de moins dépenser sur le plan des transports. L’essence, le parking : tout cela a un prix. Privilégiez les transports en commun ou les modes doux (comme le vélo) pour vous déplacer, quand cela est possible. Cela peut représenter 100$ par mois d’économies, soit 25$ par semaine.

 

Faites le point entre ce qui est essentiel et secondaire

 

La dernière façon de sauver autant d’argent par semaine, c’est encore de s’interroger entre besoin et envie. Pour cela, la pyramide de Maslow est très inspirante : elle distingue les besoins primaires et les besoins secondaires. Tout ce qui n’est pas utile à votre survie peut être consommé autrement, ou pas du tout.

 

Que ce soit pour un livre qui vous fait plaisir, mais que vous pouvez emprunter à la bibliothèque (en gagnant 35$ au passage), ou bien en attendant les aubaines pour vous offrir cette jolie robe (et gagner ainsi 40$), vous adopterez un état d’esprit plus frugal et économique.

 

Si vous hésitez encore sur votre capacité à sauver autant d’argent par semaine, venez découvrir d'autres articles dédiés à une vie quotidienne plus frugale, qui vous aideront à maximiser vos économies !

 

 

Rien qu’avec ces habitudes, vous pourriez gagner entre 100$ et 250$. Que ce soit pour financier un plus grand projet, faire des économies pour votre quotidien ou simplement pour être en accord avec vos valeurs, ces quelques conseils vous permettront de rationaliser votre comportement et de sauver jusqu’à 100$ par semaine, voire plus dans certains cas !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.