Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2018 - 13:41 | Mis à jour : 13:50

Fentanyl : entente avec Urgences-santé pour protéger policiers et citoyens​

La Ville de Laval, en collaboration avec Urgences-santé, est fière d'annoncer la signature d'un protocole d'entente pour l'approvisionnement des policiers de Laval en naloxone, un antidote au fentanyl.

Cette entente, d'une durée d'un an, permettra aux forces policières lavalloises d'intervenir rapidement sur le terrain en cas d'intoxication aux opioïdes, dont le fentanyl, un analgésique cent fois plus puissant que la morphine.

Le Service de police de Laval a maintenant en sa possession 60 doses doubles de naloxone, en plus d'avoir reçu une formation sur son utilisation par les instructeurs-paramédics d'Urgences-santé. Les policiers du territoire pourront de cette façon assurer leur protection en cas d'exposition au fentanyl et administrer la naloxone à un citoyen en cas de surdose d'opioïde.​

« La présence des opioïdes est une grande préoccupation et c'est pourquoi il est primordial pour l'Administration d'avoir les outils pour réagir adéquatement. En 2017, 4 personnes ont perdu la vie à cause de cette substance et sept saisies de fentanyl ont eu lieu à Laval. Le haut taux de mortalité et l'accessibilité de cette substance nous incitent à agir rapidement et à encadrer les façons de faire lorsque la présence de fentanyl est suspectée ou connue », soutient Sandra Desmeules, conseillère municipale, membre du comité exécutif de la Ville et responsable des dossiers de sécurité publique.​

Formation et protection des policiers

La collaboration avec Urgences-santé a mené à la formation d'une douzaine de policiers. Ce partenaire restera une référence médicale en apportant un soutien continu au Service de police. Également, une centaine de kits de protection (gants, lunettes, jaquettes, couvre-chaussures, etc.) ont été achetés et distribués à des patrouilleurs et à des enquêteurs afin d'éviter une contamination au fentanyl.​

« Tout a été mis en place pour bien protéger nos policiers et intervenir adéquatement auprès des citoyens. Les doses de naloxone fournies par Urgences-santé ont été réparties entre les policiers de différentes sections, dont la  gendarmerie, les postes de quartier et des unités d'enquêtes. Ainsi, les policiers sur le terrain sont en mesure d'agir rapidement lors d'une exposition aux opioïdes », souligne Pierre Brochet, directeur du Service de police de Laval.

​« Les paramédics d'Urgences-santé sont tous formés pour administrer la naloxone. Nous sommes heureux de former également les policiers de la Ville de Laval avec qui nous avons une collaboration fructueuse depuis de nombreuses années afin de réduire la morbidité et la mortalité des citoyens lavallois », a ajouté Nicola D'Ulisse, président directeur général d'Urgences-santé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.