Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 février 2015 - 07:57 | Mis à jour : 08:08

Les Orioles de Montréal remportent le Tournoi provincial Pee Wee d’hiver

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les Orioles de Montréal ont eu le meilleur, 2-1, sur les hôtes du Tournoi provincial Pee Wee d’hiver, les Éperviers de Vimont-Auteuil, en grande finale, et ont été couronnés champions de cette 11e édition. Les deux formations finalistes avaient connu, jusque-là, un parcours parfait.

C’est par un temps très froid et nuageux que s’est tenu l’événement, samedi dernier le 7 février, au parc Chopin à Laval. Quatre des huit équipes participantes en étaient à une première participation à cette compétition. Il s’agit des équipes de Montréal, Sainte-Agathe, Sherbrooke et de l'équipe entièrement féminine de la région de Lanaudière.

Il s’agissait d’un tournoi à la ronde. Les équipes étaient réparties en 2 sections. Chaque équipe disputait un minimum de 3 matchs. Chacune des parties est d’une durée maximum de 35 minutes ou 6 manches complétées.

Selon le responsable du tournoi, Marc Vadboncoeur, les jeunes se sont bien amusés malgré le froid. L’évènement a été une fois de plus un franc succès. «Nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs, même de la part des équipes qui ont été éliminées au premier tour, a-t-il expliqué. Il y a eu un nombre record de circuits en raison des balles perdues dans la neige», a-t-il ajouté. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.