Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 septembre 2016 - 10:36

Parisien, Sullivan et Karvouniaris s’entendent avec les Prédateurs

Par Salle des nouvelles

La direction de l’équipe vient de s’entendre avec les trois transfuges ontariens. Lors de la dissolution des RiverKings, les Prédateurs avaient  mis la main sur Jonathan Parisien, Ryan Sullivan et Pete Karvouniaris. Ces trois joueurs s’ajoutent donc à la brigade lavalloise qui prend de plus en plus forme.

Jonathan Parisien était des plus heureux de passer aux Prédateurs, lui qui occupe un emploi et qui réside à Blainville. «C’est vraiment triste ce qui s’est passé avec les RiverKings, mais dans les circonstances je peux dire qu’il s’agit du meilleur scénario possible pour moi. J’arrive en terrain connu connaissant déjà la majeure partie des gars, mais je connais aussi très bien coach Haley qui m’a dirigé pendant trois saisons à Jonquière. Il  sait ce que je peux apporter à l’équipe et mon arrivée, combinée à l’arrivée de Ryan Sullivan viendra consolider la défensive des Prédateurs», déclarait la nouvelle acquisition des Prédateurs de Laval. «Je me considère comme un défenseur au jeu défensif qui adore se confronter aux meilleurs trios des équipes adverses.

«Ryan Sullivan est un gros bonhomme qui est capable de prendre soin de lui ainsi que de ses coéquipiers quand le besoin se fait sentir. Il est de fort gabarit et est une valeur certaine à la ligne bleue. J’ai eu l’occasion de le constater la saison dernière; il est très fiable!»

Pour l’entraîneur Éric Haley, l’arrivée de ces deux joueurs à la ligne bleue viendra probablement le soulager de quelques maux de tête durant la prochaine saison.  L’acquisition de Bruno St-Jacques et celle de Charles Fontaine à la date limite des transactions avait revampé la brigade défensive, mais l’équipe avait dû muter Francis Wathier en défensive pour plus de stabilité privant alors l’offensive des Prédateurs d’une présence physique importante.

 «Nous voulions mettre la main sur ces deux joueurs, mais jamais je n’aurais pensé qu’on pourrait avoir les deux. Ils viennent combler un grand besoin chez nous. Parisien est un défenseur au jeu très physique. Il est dans une forme exceptionnelle et forme un fit parfait pour nous. Sullivan est un stay home D et joue dur lui aussi. Il frappe comme un train!», déclarait le pilote lavallois.

L’arrivée de Pete Karvouniaris viendra certainement créer toute une lutte au poste de gardien substitut. Logiquement, le poste de premier gardien reviendrait à Adam Russo. Il y aura donc toute une lutte afin de se mériter le poste de gardien auxiliaire, position essentielle au succès de toute équipe en séries éliminatoires. La saison dernière, il avait disputé 23 rencontres devant la cage des Kings. C’est donc dire qu’Alex Bitsakis, Michael Dupont et Pete Karvouniaris se livreront une chaude lutte afin de décrocher le rôle d’adjoint à Adam Russo. Il n’y aura jamais eu autant de profondeur à cette position depuis le retour de l’équipe à Laval.

Camp d’entraînement
N’oubliez pas le début du camp d’entraînement des Prédateurs qui aura lieu mardi le 13 et ensuite mercredi le 14 septembre à 21 hres au Colisée Laval. Vous pourrez réservez votre place parmi nous lors de ces entraînements dont l’entrée est gratuite soi dit en passant!
Il y aura un contingent de plus de 40 joueurs qui seront divisés en 4 groupes. Les deux pratiques donneront donc lieu à des matchs intra équipes.

La campagne de vente d’abonnements saisonniers est en branle. Réservez votre place parmi nous la saison prochaine au prix spécial de 250$ (fin de la promotion 5 octobre). Vous obtiendrez également un certificat cadeau de 50$ chez Classic A’s Ink studio.  Composez le 438-495-2992 ou le 514-978-5398. N’attendez pas à la dernière minute et démontrez votre appui au projet des dirigeants des Prédateurs, procurez-vous votre abonnement saisonnier. Nous attendons votre appel !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.