Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 octobre 2016 - 10:29

Fin de semaine en deux temps pour les Prédateurs!

Par Salle des nouvelles

Après une spectaculaire victoire d’équipe la veille à Rivière-du-Loup face aux champions en titre, les Prédateurs de Laval avaient la visite du Cool Fm. Rentrés aux petites heures du matin, les joueurs avaient un mandat et le repos n’allait venir qu’après cette joute. Malheureusement pour les Lavallois, les hommes de Dean Lygitsakos sont venus gâcher la fête et se sont sauvés avec la victoire par la marque de 6 à 4.

Pour l’occasion, l’entraineur Éric Haley déléguait son vétéran gardien devant le filet. Ce dernier venait de connaître une performance étincelante en faisant  face à 57 tirs la veille. De l’autre côté de la patinoire, c’est Pier-Olivier Pelletier qui était d’office pour le Cool FM. De plus, les visiteurs avaient inséré dans leur alignement Brandon Christian et Patrick Bernier.

Le Cool Fm allait prendre les devants 2-0 après que Carl Lauzon et Yannick Tifu eurent inscrit leurs noms à la fiche de pointage. Les Prédateurs allaient toutefois combler l’écart. Dans un premier temps, David Massé décochait un tir foudroyant qui ne laissait aucune chance au cerbère beauceron. À 17:20, Mathieu Brunelle allait créer l’égalité alors qu’il récupérait un disque libre tout près de l’enclave. Érick Lizon et Joël Thériault allaient croiser le fer tout comme Gaby Roch le faisait avec Brandon Christian.

En début de deuxième engagement, Carl Lauzon redonnait l’avance aux siens avant que les Prédateurs y aillent d’un doublé. Pierre-Luc O’Brien créait l’égalité avant que David Massé lance les siens en avance lors d’une supériorité numérique. Près de cinq minutes plus tard, Patrick Lapostolle redonnait espoir aux visiteurs. Malheureusement pour les locaux, Simon Demers lançait les siens en avance à l’aide d’un tir faible qu’Adam Russo a perdu de vue.

Une mêlée allait éclater devant le banc des Prédateurs lorsqu’Alex Bourret a appliqué une solide mise en échec légale aux dépens de Kevin Dupont. Sur la séquence, Mario Boilard s’en est bien tiré puisque ce dernier est retourné sur la surface de jeu après avoir été escorté par les arbitres alors qu’il venait d’écoper d’une pénalité pour rudesse après le sifflet. David Massé allait écoper de quatre minutes de pénalité pour avoir agrippé le protecteur facial.

En début de troisième période, les Prédateurs étaient chassés à deux reprises en moins d’une minute procurant alors une chance en or aux visiteurs qui n’ont cessé de bourdonner en territoire offensif.

Julien Brouillette allait enfin en profiter à 3 :25, aidé de Charrette et Tifu. Ce but allait rende le match hors de portée pour les Prédateurs.

Les revirements auront causé la perte des locaux et l’entraîneur-chef Éric Haley ne pouvait le passer sous silence. « À chaque fois, on doit jouer du hockey de rattrapage. On demeure dans le match, mais on cause notre perte plus sauvent qu’autrement en tirant continuellement de l’arrière. Nous avons commis beaucoup trop de revirements.  Nous jouons de manière indisciplinée et on en paye le prix », déclarait Éric Haley.

Les Prédateurs de Laval disputeront deux matchs la semaine prochaine. Encore une fois, il s’agira de deux matchs en 24 heures pour les Prédateurs de Laval. Vendredi face aux Éperviers, à Laval puis le lendemain à St-Georges de Beauce afin de se mesurer au Cool Fm.

Soyez donc des nôtres pour le prochain match local des Prédateurs qui aura lieu vendredi prochain le 21 octobre 2016 alors que les Éperviers de Sorel-Tracy seront de passage au Colisée Laval. De plus, ne manquez pas les entrevues d’après-match à Prédateurs TV sur la chaîne Youtube.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.