Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 février 2017 - 09:31

Congrès d’orientation du comité jeunesse du Mouvement lavallois

Un engagement concret des jeunes pour l’avenir de Laval

Par Salle des nouvelles

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblés dimanche dernier à l’occasion du congrès d’orientation du comité jeunesse du Mouvement lavallois. Elles ont discuté et ont voté sur une série de propositions novatrices sur les transports, les services municipaux, les institutions démocratiques, l’économie, les sports, la culture, l’agriculture et l’environnement à Laval. 

Le président jeune du Mouvement lavallois – équipe Marc Demers, Patrick Ramsay, s’est réjoui de la grande participation au congrès. « De plus en plus, il apparaît clair que le Mouvement lavallois est le principal véhicule par lequel les jeunes peuvent s’impliquer dans la vie politique lavalloise. Nous avons à la fois notre place et notre voix et nous pouvons réellement changer le cours des choses. Au sein du Mouvement lavallois, les jeunes sont représentés et influents! »

Les résolutions adoptées par le comité jeunesse seront ensuite débattues au sein des autres instances du parti et pourront être inclues dans sa plateforme électorale. 

Présent pour clore le congrès, le chef du parti et maire de Laval Marc Demers s’est montré impressionné par la participation des jeunes dans leur vie démocratique municipale. « Les jeunes représentent l’avenir de notre ville et de notre société. J’ai été très impressionné par la qualité des propositions et des débats d’aujourd’hui. Je suis confiant pour le destin de Laval et de notre parti. »  

Légende de photo : Constatant que le Mouvement lavallois devient le parti des jeunes qui souhaitent s’impliquer en politique municipale, le chef du parti, le maire de Laval, Marc Demers, a encouragé le comité jeunesse à poursuivre sa réflexion sur l’avenir de notre ville. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.