Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 08:27

Tous unis pour la persévérance scolaire!

Classique de balle-molle des élus de Laval

Par Salle des nouvelles

Jeudi dernier, les élus de la Ville de Laval ont affronté les élèves de sport-études de l’école Georges-Vanier (Commission scolaire de Laval) dans le cadre d’une partie amicale de balle-molle visant à promouvoir la persévérance scolaire. Il s’agissait de la quatrième édition de cet événement sportif, une initiative de David De Cotis, maire suppléant et conseiller du district de Saint-Bruno.
 
Malgré une remontée spectaculaire en fin de partie, les élus se sont inclinés 18 à 26 devant les jeunes athlètes lavallois. David De Cotis accueille cette nouvelle défaite comme une victoire… pour la persévérance scolaire! « Le sport est un outil qui a démontré son efficacité afin de favoriser la persévérance scolaire. En créant cet événement, je voulais participer à développer le goût des jeunes pour le sport, et si le fait de vaincre leurs élus permet de les motiver à terminer leurs études, j’accepte la défaite de bon cœur », a-t-il précisé en souriant.
 
Louise Lortie, présidente de la Commission scolaire de Laval, a souligné que : « Nous saluons cette initiative des élus municipaux et nous sommes heureux de constater que la persévérance et la réussite scolaires des élèves lavallois représentent une préoccupation commune. En plus de mettre de l’avant les saines habitudes de vie, cette activité démontre une volonté du milieu de s’unir afin de soutenir et d’encourager les jeunes à persévérer. » 
 
Deuxième activité pour soutenir la cause
Le 14 septembre, les élus de Laval affronteront les élèves de la Commission scolaire de Laval et de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier lors d’une joute de soccer, au parc de Lausanne. Pour plus de détails, visitez le calendrier des activités sur le site Internet de la Ville de Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.