Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 septembre 2017 - 09:27

L’étape ultime est franchie

Candidature de Laval pour les Jeux du Québec 2020

Par Salle des nouvelles

Le comité de candidature de Laval vient de compléter la dernière étape, décisive celle-ci, pour l’obtention de la 55e Finale des Jeux du Québec – été 2020. Hier après-midi, les huit membres désignés du comité ont répondu aux questions du jury de sélection de SPORTSQUÉBEC avec beaucoup d’enthousiasme et de préparation.
 
Les questions portaient essentiellement sur le contenu du cahier de candidature de 352 pages, tels la description du milieu, les objectifs, la mobilisation et les engagements, l’expérience d’organisation d’événements, le plan de financement, la capacité d’accueil, la programmation, ainsi que les installations et les équipements sportifs.
 
Le comité de candidature est assuré d’avoir répondu de façon pertinente à ces questions essentielles à la réalisation d’un événement d’une telle envergure.
 
« Laval est un milieu exceptionnel pour recevoir les quelque 3 700 athlètes venant de partout au Québec, les entraîneurs, les officiels et les familles. Tout a été pensé pour les jeunes : la proximité des sites de compétition et de la centrale administrative, le confort des lieux d’hébergement, le Village des athlètes, etc. Ils vivront des Jeux inoubliables chez nous! », a affirmé le maire, Marc Demers.
 
Au terme de cette audience à huis clos, le jury de SPORTSQUÉBEC délibérera et prendra sa décision, qui sera rendue publique au cours de la semaine du 20 novembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.