Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 mai 2018 - 06:00

Le CS Monteuil entame sa première saison la PLSQ féminine avec un match nul

Le CS Monteuil s’est fait arracher un verdict nul de 2-2 dans les dernières secondes des arrêts de jeu, dimanche soir, face aux Lakers du Lac St-Louis à son premier match dans la PLSQ féminine.

Devant une grande foule attroupée au Centre sportif Bois-de-Boulogne de Laval, le club de Monteuil n’a pu maintenir son avance de 2-0 et a concédé un point au classement à son adversaire.

« On garde un sentiment amer de ce match. Ce n’est pas terrible comme résultat, mais c’est sûr qu’on aurait aimé faire mieux et gagner, avouait l’entraîneur David Cerasuolo après le match. Nous n’avons pas été en mesure de clore le match avec un troisième but donc on leur a laissé la chance de revenir dans le match. »

Les joueuses de David Cerasuolo avaient pourtant bien entamé leur match inaugural dans la nouvelle ligue. Dominées au chapitre de la possession de ballon, elles ont été plus opportunistes que leurs adversaires du Lac St-Louis en première demie. Le CS Monteuil a marqué à ses deux premiers tirs cadrés et pris les devants 2-0 après 45 minutes de jeu.

Le premier but est venu du pied de Stephie-Ann Dadaille à la 31e minute de jeu. L’attaquante a trouvé la lucarne du filet adverse d’un tir parfait après une interception profondément dans la zone du Lac St-Louis.

La demi-centre Marika Guay a rapidement doublé l’avance des siennes à la 34e minute. Bien située devant le but, celle-ci a habilement redirigé de la tête un coup de pied de coin de Kaitlyn Fournier pour trouver le fond du but des Lakers.

La pause a cependant permis aux visiteuses de se regrouper pour commencer la deuxième demie en force. Après quelques beaux arrêts de la gardienne lavalloise Chloé Dion, la pression des Lakers a finalement porté fruit lorsque leur joueuse Nelson s’est fait tacler par une défenseure de Monteuil dans la surface de réparation à la 84e minute. L’arbitre n’a eu d’autres choix que de décerner un tir de pénalité qui a été réussi par Abdu.

Bourdonnant autour du filet de Monteuil dans les arrêts de jeux, les joueuses du Lac St-Louis ont profité d’un deuxième coup de pied de coin consécutif pour créer l’égalité. Brunelle a redirigé de la tête et fait 2-2 quelques secondes avant que l’arbitre ne mette fin au match.

Tirer du positif

Malgré le goût un peu amer qui reste de ce match nul concédé dans les arrêts de jeu, l’entraîneur David Cerasuolo désire bâtir sur ce premier match : « C’était une bonne performance dans l’ensemble et on va tirer des leçons pour les prochains matchs. »

Ce dernier assure que ses joueuses ne garderont pas ce match en tête bien longtemps : « Nos joueuses ont une excellente mentalité, elles sont professionnelles. Elles sont capables de lâcher prise et regarder déjà vers le prochain match. »

Pour son prochain match, le CS Monteuil affrontera l’AS Blainville le 19 mai à 18h, à Blainville, après une semaine de congé.

Après les femmes, les hommes

Le CS Monteuil a profité du match d’ouverture de son équipe féminine pour annoncer qu’un club
masculin fera son entrée dans la PLSQ masculine en 2019.

« Je suis très heureux d’accueillir dans la PLSQ masculine le CS Monteuil, qui fait un très bon travail avec son équipe dans la PLSQ féminine, a commenté le commissaire de la PLSQ Kambiz Ebadi. Le club travaille depuis longtemps pour se joindre à la PLSQ masculine, et il peut maintenant se concentrer à bâtir son équipe. »

Il s’agira donc d’une deuxième équipe lavalloise dans la PLSQ masculine après l’entrée du CS Fabrose en 2018. On s’attend d’ailleurs à une belle rivalité entre les deux équipes.

Marque finale

CS MONTEUIL – LAKERS DU LAC ST-LOUIS : 2-2
Buts CS Monteuil : Dadaille (31e), Guay (34e)
Buts Lakers du Lac St-Louis : Abdu (84e), Brunelle (90e+4)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.