Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Google écrit à chaque député et sénateur à Ottawa concernant les nouvelles en ligne

durée 18h06
1 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Google prend la peine d'écrire à chaque député et sénateur à Ottawa pour leur rappeler ses craintes que le projet de loi sur les nouvelles en ligne soit adopté à toute vapeur par le Parlement, sans débat approprié.

Dans sa lettre, Google soutient que le projet de loi doit être examiné avec attention en raison de ses implications profondes, notamment en ce qui a trait à la manière avec laquelle le moteur de recherche classe le contenu et élève les informations provenant de sources fiables, comme celles émanant du gouvernement.

Le projet de loi C-18 vise à soutenir le secteur canadien de l'information. Il ferait en sorte que les plateformes en ligne comme Google et Meta paient les médias d'information pour la réutilisation de leur contenu journalistique. 

Le leader conservateur en Chambre, John Brassard, a accusé le gouvernement libéral de vouloir restreindre l'examen du projet de loi par les députés, en le renvoyant rapidement pour étude en comité, avec seulement quelques heures de débat.

Le gouvernement n'a pas immédiatement répondu à une demande pour commenter la situation.

Dans sa lettre, le géant du web soutient qu'il est d'accord avec l'objectif du projet de loi de soutenir le journalisme, y compris financièrement et par le biais de réglementations. Mais Google affirme que le projet de loi comporte des failles qui pourraient le forcer à soutenir des médias étrangers appartenant à l'État.

La Presse Canadienne