Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Partenariat Canada-Californie pour lutter contre les changements climatiques

durée 14h35
9 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

LOS ANGELES — Le Canada travaillera avec la Californie pour lutter contre les changements climatiques et pour protéger l'environnement, ont annoncé jeudi le premier ministre Justin Trudeau et le gouverneur Gavin Newsom.

Ce partenariat sur l'action climatique et la protection de la nature va plus loin qu'un accord de 2019 entre le Canada et la Californie sur la réduction des émissions des véhicules, et s'efforcera de «fournir de l'air et de l'eau propres, de bons emplois et des communautés saines», selon une déclaration commune. 

Les deux dirigeants soulignent des similitudes dans les politiques actuelles du Canada et de la Californie, notamment les efforts visant à interdire les plastiques à usage unique nocifs, les engagements en faveur d'une électricité propre et des océans sains, et la préservation de la nature.

L'accord encouragera le partage d'informations et de meilleures pratiques alors que le monde fait face à une fenêtre qui se rétrécit pour éviter les pires impacts du changement climatique. Mais cette annonce survient aussi alors que les prix de l'essence atteignent des niveaux record et que l'inflation pose des défis majeurs des deux côtés de la frontière.

La conférence de presse de MM. Trudeau et Newsom a eu lieu au milieu d'une deuxième journée chargée pour le premier ministre au 9e Sommet des Amériques, qui se tient cette semaine à Los Angeles. M. Trudeau rencontrera jeudi le président Joe Biden, puis participera à la première séance plénière des leaders des pays des Amériques. Il doit rencontrer également le président de l'Argentine, avant de s'asseoir avec Sundar Pichai, PDG d'Alphabet, la société mère de Google.

La veille, M. Trudeau avait passé la journée à rencontrer des dirigeants d'Amérique latine et des Caraïbes, pour discuter des façons de les aider à atteindre leurs objectifs de développement durable.

Goldy Hyder, président et chef de la direction du Conseil canadien des affaires, affirme que le Canada devrait profiter de la journée de jeudi pour mettre sur la table ses propres besoins. «Le monde change (…) et en réponse, de nouveaux alignements prennent forme», a déclaré M. Hyder, qui souhaite qu'Ottawa s'affirme davantage avec les États-Unis sur les questions bilatérales.

Les chaînes d'approvisionnement évoluent en temps réel, grâce aux impacts durables de la pandémie de COVID-19, et les gouvernements se rendent compte que le secteur privé a un rôle clé à jouer, a-t-il ajouté. 

Le Canada devrait donc se demander: «Comment allons-nous nous associer? Comment allons-nous lutter contre le changement climatique? Qu'allons-nous faire au sujet de l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement?», suggère M. Hyder.

«Ce sont des choses sur lesquelles nous pouvons travailler ensemble, les secteurs public et privé (…) Nous devons apprendre et faire plus si nous voulons aider le Canada à se frayer un chemin dans un monde extrêmement complexe.»

James McCarten, La Presse Canadienne