Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 août 2018 - 06:00

Culture

23 225$ pour soutenir l’Orchestre symphonique de Laval

Dans le but de la soutenir dans sa mission première, qui est de promouvoir le rayonnement de la musique symphonique sur le territoire lavallois, une aide financière de 23 225$ a été accordée à l’Orchestre symphonique de Laval.Cette somme provient des programmes de soutien à l’action bénévole et de budgets discrétionnaires de nombreux députés et ministres provinciaux du gouvernement actuel.

M. Saul Polo, député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire du ministre des Finances, en a fait l’annonce aujourd’hui à Mme Marie-Pierre Rolland, directrice générale de l’Orchestre symphonique de Laval.

Fier partenaire de l’OSL depuis maintenant plusieurs années, M. Saul Polo s’est toujours donné comme mandat de défendre la culture musicale symphonique à Laval. Il a notamment été l’instigateur de cette aide financière de 23 225$, qui permettra de poursuivre les objectifs principaux de l’OSL, qui sont de partager et d’offrir la musique symphonique au plus grand nombre de citoyens dans un cadre ambitieux et accueillant.

Citation : « C’est un honneur pour moi de m’associer encore une fois à la cause de l’OSL, un organisme vital dans la région lavalloise en ce qui a trait à la promotion de la culture et de la musique symphonique. Son apport au rayonnement de notre ville sur la scène provinciale et nationale est indéniable et permet de rejoindre un public des plus diversifiés, notamment grâce à son approche conviviale. Les arts et la culture étant l’une des pierres angulaires de notre société, il est important de continuer de soutenir des regroupements et des organismes tels que l’OSL. » - Saul Polo, député de Laval-des-Rapides et adjoint parlementaire du ministre des Finances.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.