Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 septembre 2018 - 06:00 | Mis à jour : 19 septembre 2018 - 22:15

L’éducation: une priorité à Laval pour les candidats péquistes

Par Salle des nouvelles

Au cours d’une conférence de presse tenue dans son local électoral du Vieux Sainte-Rose, M. Marc-André Constantin, candidat dans Sainte-Rose, a présenté les mesures phares du programme du Parti Québécois en matière d’éducation, tout en soulignant leurs effets réels et concrets dans l’amélioration de la qualité des services éducatifs auxquels ont accès les Lavallois et Lavalloises.

Lors de sa prise de parole, le candidat de Sainte-Rose était entouré de tous les candidats lavallois du Parti Québécois, soit Mme Nacera Bedad dans Chomedey, M. Jocelyn Caron dans Laval-des-Rapides, M. Michel Lachance dans Mille-Îles, Mme Odette Lavigne dans Fabre et Mme Sylvie Moreau dans Vimont.

Soulignant le très décevant bilan du Gouvernement sortant, M. Constantin a rappelé que c’est un sous-financement net de 591 millions sur 4 ans et des écoles aux services déficients que le parti libéral laisse derrière son passage. Ces difficiles années où l’éducation était loin sur la liste des priorités libérales ont laissé des traces importantes à Laval.

Lors de la Conversation publique sur l’école lavalloise de demain tenue en partenariat avec la CSDL et l’INM, nous apprenions que le déficit de vision gouvernementale met Laval dans une situation précaire où il manque au moins onze écoles sur notre île pour la décennie à venir.

Pire encore, le manque actuel d’espace oblige la conversion de locaux de services, comme des bibliothèques, en classes régulières d’enseignement ou encore la construction de classes dans des bâtiments temporaires annexés aux écoles.

Laval accueille une part importante des nouveaux arrivants, des gens qui requièrent plus de classes de francisation et de support académique, encore là les besoins ne sont pas comblés et nous plaçons des familles dans des situations où les risques d’échec à l’intégration québécoise sont élevés.

« Les Lavallois et les Lavalloises ont besoin plus que jamais du plan sérieux du Parti Québécois pour remettre de l’ordre dans le système scolaire et obtenir les services qu’ils méritent », selon M. Constantin.

Afin que cesse l’instabilité du financement, le Parti québécois propose la mise en place d’un « Bouclier de protection budgétaire » pour les services à l’éducation, à l’enfance et à la protection de la jeunesse.

« L’éducation et les services à l’enfance sont des investissements et non pas des dépenses; il faut cesser de jouer à la roulette-russe avec le financement de notre avenir collectif! » a affirmé le candidat de Sainte-Rose avant d’ajouter « qu’il y a nécessité aussi de revoir le mode de financement des universités, d’y investir d’avantage et de bonifier l’aide financière aux études; ce que fera le Parti québécois ».

M. Constantin croit qu’il est de la responsabilité de l’État d’assurer la disponibilité des services professionnels nécessaires à la réussite scolaire et, en ce sens, il a fait valoir que le Parti québécois s’engage à instaurer un seuil garanti de services dans les écoles publiques et centres de formation aux adultes.

Au niveau du contenu des cours offerts aux étudiants, le Parti québécois réintroduira le cours d’histoire obligatoire au CÉGEP. Quant au cours d’Éthique et culture religieuse, le Parti Québécois le remplacera par un cours d’Éthique et citoyenneté québécoise pour préparer les jeunes Québécois et Québécoises à remplir pleinement leur rôle de citoyen.

Le Parti québécois veut à la fois renforcer la primauté du français au Québec, notre seule langue officielle, et accroitre la maitrise de l’anglais. Pour ce faire, de façon progressive, un gouvernement du Parti québécois exigera des étudiants fréquentant un CÉGEP anglophone qu’ils fassent une session d’immersion dans un CÉGEP francophone pour l’obtention du leur diplôme. Du côté francophone, il sera également possible pour les étudiants des CÉGEP de compléter une session dans une institution anglophone afin de renforcer leur maitrise de l’anglais langue seconde.

Finalement, M. Constantin a abordé la question de l’alphabétisation au Québec en rappelant que de nombreuses personnes sont toujours en situation d’analphabétisme complet ou fonctionnel. En réponse à l’inaction des quinze dernières années en cette matière, le Parti québécois lancera dès 2020 la Décennie québécoise de l’alphabétisation en y engageant concrètement le réseau de l’éducation, le réseau communautaire, les entreprises, les associations de travailleurs ainsi que les enseignants et professionnels à la retraite pour faire de la lutte à l’analphabétisme et à l’illettrisme une réelle priorité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.