Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 novembre 2018 - 13:00

Vendus depuis le 25 septembre

Michelin Amérique du Nord procède au rappel volontaire de 377 pneus d’hiver

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Votre véhicule est chaussé de pneus MICHELINMDCrossClimateMC SUV achetés après le 25 septembre dernier?  Si c’est le cas, ces derniers pourraient faire l’objet d’un rappel volontaire de Michelin qui rapatrie 377 pneus vendus au Canada depuis cette date.

Les pneus faisant l’objet du rappel sont dépourvus du marquage requis relatif à l’indice de charge, à l’indice de pression maximale et à la description des nappes. Cette information, apparaissant normalement sur le flanc des pneus, est manquante en raison d’une erreur logistique survenue à l’interne.

Aucun accident ou blessure découlant de ce marquage non conforme des pneus n’a été signalé à l’Entreprise.

Les pneus MICHELIN CrossClimate SUV d’une seule dimension sont visés par ce rappel : 235/55R18 104V XL (affichant le code de date 1818 ou 1918). Il s’agit de pneus de remplacement pour les VUS, les véhicules multisegments et les minifourgonnettes.

Échange sans frais

Les consommateurs qui ont acheté ces pneus d’un détaillant au Canada pourront les échanger sans frais par l’entremise d’un détaillant Michelin autorisé. Toute réclamation doit être déposée avant le 31 mai 2019. Les consommateurs qui aimeraient obtenir de plus amples renseignements concernant ce rappel sont priés d’appeler au 1 888 971-3801. Les détaillants Michelin autorisés sont priés de composer le 1 877 724-2835 pour obtenir plus de renseignements au sujet du traitement des réclamations des consommateurs.

Veuillez vous référer aux images ci-dessous pour des exemples de marquage requis relatif à l’indice de charge, à l’indice de pression maximale et à la description des nappes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.