Publicité

17 novembre 2020 - 08:00

Ville de Laval

Réfection de l’hôtel de ville : début des travaux préparatoires

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval tient à informer la population qu’au cours des prochains jours, des travaux préparatoires sont prévus à l’hôtel de ville.

Ainsi, à partir du 23 novembre, les bureaux de la mairie, de l’opposition, des indépendants et de la Direction générale seront relocalisés au 3131, boulevard Saint-Martin Ouest, et ce, pour une période d’environ 4 ans. La relocalisation des services du greffe et de l’approvisionnement ainsi que de la salle du conseil municipal et du comité exécutif sera effectuée lors d’une prochaine étape, en 2021.

Ces déplacements temporaires n’auront aucun impact sur les services offerts aux citoyens, lesquels sont maintenus et toujours traités par le comptoir multiservice. Mentionnons toutefois que depuis le 2 novembre, les citoyens doivent prendre rendez-vous à inscriptions.laval.ca avant de se rendre au comptoir. La Ville maintiendra cette façon de faire jusqu’à la levée des mesures restrictives.

Historique
L’hôtel de ville de Laval a été construit de 1963 à 1964. Ce bâtiment fait partie de l’héritage urbain de Laval : il représente un ensemble unique dont la solution architecturale moderne a notamment permis aux concepteurs de gagner le premier concours en architecture au Québec.

Les travaux sont nécessaires puisque le bâtiment a conservé plusieurs éléments d’origine qui sont aujourd’hui en dégradation ou qui ne répondent plus aux normes en vigueur.

Le projet, d’une durée approximative de quatre ans, comporte plusieurs phases, dont la conception, la préparation de plans et devis, les travaux de réfection et de mise aux normes, la reconstruction de l’annexe du bâtiment et de l’ensemble de ses composantes (l’ancienne caserne, le lien, le garage et la chaufferie) ainsi que les aménagements extérieurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.