Publicité

14 septembre 2021 - 17:00

Sur la rivière des Mille Îles

Laval: un projet récréotouristique nautique d’envergure

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval annonce une participation de 200 000 $ au financement et à la réalisation du projet ERRE écomobilité : un circuit nautique, récréatif et utilitaire sur la rivière des Mille Îles.

Ce projet régional, dont les premières phases verront officiellement le jour d’ici 2025, permettra de relier par navettes électriques, vélo, canot et kayak, les différents secteurs de la rivière. Piloté par l’organisme Éco-Nature en collaboration avec les villes riveraines, il proposera à terme un programme unique de découverte des milieux naturels de la rivière des Mille Îles et de l’histoire de ses berges.

« Il s’agit d’un des projets phares de la Trame verte et bleue lavalloise annoncée au printemps dernier et dont la Ville ainsi que nous sommes particulièrement fiers. Mes collègues et moi avons hâte de voir ce projet se concrétiser », a précisé  Stéphane Boyer, maire suppléant et vice-président du comité exécutif.

Ce vaste réseau récréotouristique prévoit l’aménagement de sept terminaux situés en rive, tous dotés d’un bâtiment d’accueil et de services, et d’une quinzaine d’arrêts afin d’offrir de nouveaux accès à la rivière et de valoriser les sites d’intérêt de chacune des municipalités riveraines.

« Depuis plus de 20 ans, la Ville de Laval appuie la mission d’Éco-Nature, soit de protéger, de conserver et de mettre en valeur prioritairement la rivière des Mille-Îles et ses affluents par des gestes concrets. Sa participation au projet ERRE écomobilité en est un bon exemple. Ce projet écologique et innovateur marque le début d’une nouvelle ère pour le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, car cette nouvelle offre de service permettra d’augmenter l’accessibilité aux citoyens, de créer la connectivité dont le Parc a besoin afin de poursuivre sa mission et de créer l’engagement citoyen nécessaire à la pérennité de ses écosystèmes », d'ajouter Christine Métayer, directrice générale d’Éco-Nature.

Aménagement et mise en valeur des sites à Laval
Le circuit lavallois utilisera de nouveaux sites qui s’ajouteront à d’autres déjà existants, mettant ainsi en valeur les investissements publics réalisés depuis plus de 25 ans.

Le premier geste de la Ville de Laval pour la création du circuit se traduit par :
- l’amélioration des accès à trois berges municipales identifiées avec la collaboration d’Éco-Nature : berge aux Quatre-Vents, berge des Baigneurs, plage Idéale/plage Jacques-Cartier;
- la revégétalisation et le réaménagement des rives de la berge du Garrot pour faciliter l’accès aux quais.

« Ce circuit permettra de mettre en valeur ce joyau naturel qu’est la rivière des Mille Îles et d’offrir aux citoyens des accès plus nombreux et mieux adaptés, encourageant ainsi la pratique d’activités nautiques dans le respect de l’environnement. Il contribuera également à renforcer l’attractivité de la région auprès des visiteurs. C’est un projet qui s’inscrit en parfaite adéquation avec les objectifs de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, soit la création d’un réseau structuré de milieux naturels aménagés à des fins récréotouristiques, et c’est pourquoi la CMM est fière de soutenir sa réalisation en appuyant financièrement la Ville de Laval ainsi que les autres municipalités riveraines », a terminé Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

L’ensemble de ces installations s’harmonisent avec la planification du Plan directeur des parcs et des espaces publics et du Plan lavallois de conservation et de mise en valeur des milieux naturels.

Ce projet représente un investissement s’élevant à 600 000 $. Cette initiative est rendue possible grâce à une contribution financière de 400 000 $ répartie à parts égales entre le gouvernement du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. La Ville de Laval contribue au financement à hauteur de 200 000 $.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.