Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 octobre 2017 - 10:27

Victimes de vol par diversion recherchées

Par Salle des nouvelles

 Le Service de police de Laval a procédé à l’arrestation, jeudi dernier, de deux hommes d’origine roumaine qui seraient impliqués dans au moins 14 vols par diversion. Nous soupçonnons qu’il y a plusieurs autres vols non répertoriés dans la grande région Métropolitaine. Nous demandons au public de signaler ces vols s’ils croient avoir été victimes de ces hommes.
 
Entre le 28 juin et le 15 septembre dernier, les suspects ont été vus seuls ou accompagnés, dans divers commerces, principalement des concessionnaires automobiles, à bord d’une Toyota Echo noire. Ils errent dans les commerces, engageant souvent la conversation avec des employés, et volent des appareils électroniques ou sacs à main, laissés sans surveillance. Nous avons présentement recensé 13 dossiers à Laval, à l’Assomption, à Blainville et à Montréal.
Les hommes ont un lourd passé criminel en semblable matière et ils vont revenir à la Cour pour leur enquête pour remise en liberté au courant de la semaine.

Istrate, Dorel Bambi 36 ans  
Carpaci, Ioan Marius 37 ans
 
Vous croyez avoir été victime de ces hommes ? Avisez-nous via la Ligne-Info 450 662-INFO (4636), et vous adresser à votre Service de police local pour l’ouverture d’un rapport de vol.
 
 Toute information sur ces évènements sera traitée, confidentiellement, via la  Ligne-Info 450 662 INFO (4636) ou le 911 en mentionnant le dossier concerné. LVL 170829 075

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.