Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2018 - 14:13

Seconde phase d'une opération visant un réseau de trafic de stupéfiants

Mercredi le 13 juin, les policiers de la Section Crimes de violence et Enquêtes par projets Nord du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont mené une seconde phase de l'opération policière ciblant un réseau criminel important impliqué dans le trafic de stupéfiants.

Cette démarche fait suite à l'opération d'envergure ayant eu lieu le 31 mai dernier et vise le même réseau criminel. C'est en collaboration avec la Sûreté du Québec, le Service de police de Laval et le Service de police de Blainville ainsi qu’avec le soutien de plusieurs unités qu'ils ont pu procéder à cinq perquisitions et cinq arrestations dans la grande région métropolitaine et ses environs.

Lors de cette opération, les policiers ont saisi notamment :  

  • Environ 2 kilogrammes de MDMA
  • Plus de 4 000 comprimés de MDMA
  • 198 grammes de cocaïne
  • Une arme à impulsion électrique
  • Plus de 35 000 $ en argent canadien

Les policiers ont également procédé à l’arrestation de cinq suspects, âgés entre 27 et 39 ans. Deux hommes et une femme ont comparu hier relativement à des infractions de possession de stupéfiants pour fins de trafic et de recel. Un accusé demeure détenu et les deux autres ont été libérés avec des conditions. De plus, un homme fait l'objet d'un mandat d'arrestation.

Quiconque aurait de l’information sur ces événements ou sur tout autre dossier peut communiquer avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou en ligne. L’information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.