Publicité
19 décembre 2018 - 06:00

Le SPVM cherche à identifier une femme impliquée dans un délit de fuite mortel

Les enquêteurs du Module des enquêtes sur les collisions du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) tentent d'identifier et de localiser une suspecte liée à un délit de fuite mortel survenu le 4 mai dernier dans l'arrondissement de L'île-Bizard–Sainte-Geneviève.

Le 4 mai 2018 à 22 h 27, alors qu’il y avait une panne d’électricité et de forts vents, le véhicule conduit par la suspecte a happé mortellement un piéton à une intersection. La conductrice s’est arrêtée brièvement avant de fuir les lieux et ce sont des passants qui ont porté assistance à la victime. Le véhicule impliqué est de couleur or décoloré. Il s'agit d'une Mazda ou Toyota quatre portes, un modèle entre les années 2010 et 2014 possédant un coffre à l'arrière.

La suspecte recherchée a la peau blanche, les cheveux noirs et est âgée entre 20 et 25 ans. Elle mesure environ 1,50 m (5'), pèse 59 kg (130 lb) et s'exprime en français. Lors de l'événement, elle portait un chandail de couleur crème.

Quiconque possédant de l’information qui pourrait permettre d'identifier ou de localiser cette femme peut communiquer avec le 911, se rendre à son poste de quartier ou communiquer avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou en ligne. L'information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.