Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2015 - 12:00 | Mis à jour : 5 mai 2015 - 13:30

«Courir pour Leucan Laval» dépasse toutes ses espérances

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

La première édition de l'événement Courir pour Leucan Laval a connu un franc succès.

En effet, alors que les organisateurs s'attendaient à amasser 26 000$, ils sont repartis avec 35 000$ pour aider les enfants atteints de cancer et leur famille.

Courir pour Leucan a eu lieu hier au Centre de la nature de Laval et 120 participants étaient sur la ligne de départ des courses de 1, 2, 5 et 10 km pour lever des fonds.

L'événement était organisé par un comité de six personnes, dont Martin Véronneau.

«Ça a été beaucoup de travail de tout organiser, mais la journée n'aurait pas pu mieux se passer», dit-il.

Émotions

Il confie avoir vu des coureurs se dépasser pour une cause qui les touchait de près.

«Un homme qui venait d'apprendre que son fils est atteint d'une leucémie est arrivé premier de sa course or, ce n'était pas un coureur, on pouvait voir qu'il était déterminé», explique-t-il.

Zoé Desjardins, 8 ans, et son frère Sacha étaient les porte-paroles de cette édition. Zoé a reçu un diagnostic de leucémie quand elle avait 6 ans et termine ces jours-ci son traitement.

Tous les deux ont pris part à la course.

Devant le succès de cette première édition, M. Véronneau espère pouvoir renouveler l'expérience l'année prochaine.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.