Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2018 - 14:21 | Mis à jour : 15:34

Journées portes ouvertes au Musée Armand-Frappier

Par Salle des nouvelles

Les 22 et 29 septembre 2018, le Musée Armand-Frappier ouvrira gratuitement les portes de sa nouvelle exposition Nous et les autres - Des préjugés au racisme. Il proposera également aux visiteurs de participer à des activités spéciales sur le thème de la diversité. Les Inscriptions sont obligatoires.

Dans le cadre de la Semaine de la culture scientifique et des Journées de la culture, le Musée Armand-Frappier permet aux visiteurs de 6 ans et plus d’explorer gratuitement sa nouvelle exposition Nous et les autres - Des préjugés au racisme et de profiter de sa programmation Célébrons la diversité à l'occasion de la rentrée !

Grâce à de courtes activités animées ludiques, petits et grands découvriront les mécanismes cognitifs à la base des stéréotypes et des préjugés, notamment la catégorisation. Accompagnés d'animateurs scientifiques, ils plongeront leur regard sous le stéréomicroscope au laboratoire et verront la diversité du monde vivant comme jamais.

Pour les plus petits, la lecture d'une histoire, sur le thème de l’identité et des stéréotypes qu’il faut dépasser, est aussi au programme. Bref, une visite et des animations qui donneront à tous le goût de prendre soin des autres !

L’exposition Nous et les autres - Des préjugés au racisme est l'adaptation d’une exposition conçue et réalisée par le Musée de l’homme, l’un des sites du Musée national d’Histoire naturelle de France, et qui a reçu le haut patronage de l’UNESCO.

Ce projet d’exposition a notamment été réalisé dans le cadre de l’Entente en immigration Programme Mobilisation-Diversité pour la région de Laval 2017-2019, grâce à la participation financière de Ville de Laval et du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.