Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2018 - 16:19 | Mis à jour : 4 octobre 2018 - 15:33

Un stage en développement international, un atout pour trouver rapidement un emploi

SUCO recherche 17 jeunes stagiaires pour partir à la découverte du monde

Par Salle des nouvelles

Alors que 17 stages pour le mois de février sont offerts par l’organisme de coopération internationale SUCO, les résultats ne mentent pas : 73 % des stagiaires du dernier programme 2015-2017 ont trouvé un emploi dans leur domaine dans un intervalle de 2 à 16 semaines suite à leur stage grâce aux compétences améliorées outremer et à l’appui en employabilité offert par l’organisme. Une autre formidable preuve qu’une expérience à l’étranger devient un atout indéniable sur le CV, particulièrement dans un contexte économique de plus en plus mondialisé.

Des expériences de travail concrètes sont présentement offertes dans domaines aussi variés que le marketing, la commercialisation, les communications ou la gestion de projet dans différentes destinations comme le Honduras, le Pérou, Haïti, le Sénégal ou le Burkina Faso. SUCO se démarque par un programme novateur dont les mandats sont intégrés à des projets existants, mis en œuvre par l’organisme et ses partenaires locaux. Une formule gagnant-gagnant-gagnant, comme l’explique Zoé Fahrni, stagiaire en marketing numérique au Pérou dans le cadre d’un projet de commercialisation des produits biologiques.

«Le programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) de SUCO allie parfaitement immersion culturelle et développement professionnel. Dans le cadre de mon stage, j’ai l’opportunité de mettre en pratique mes apprentissages et d’acquérir de nouvelles compétences dans mon domaine. J’apprends aussi à me faire davantage confiance et à sortir de ma zone de confort en relevant de nouveaux défis professionnels et personnels. Après quelques mois, je peux déjà affirmer avec certitude que cette expérience aura impact durable sur moi, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.»

Le Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ) est réalisé avec l’appui financier d’Affaires mondiales Canada (AMC), dans le cadre de l’Objectif carrière de la Stratégie emploi jeunesse (SEJ) du Gouvernement du Canada. Une initiative qui profite également aux entreprises et organisations québécoises qui, dans un contexte de pénurie de main d’œuvre, y trouvent un formidable bassin de talents. De jeunes employés et employées dynamiques, débrouillards et fonceurs, qui possèdent déjà une bonne connaissance de la gestion en contexte de développement international dans des pays où d’autres ONG ou entreprises peuvent avoir des intérêts.

Quelques chiffres évocateurs :

  • 93 % des stagiaires croient fermement pouvoir se trouver un emploi après le stage et sont satisfaits de l’amélioration de leurs compétences, de leurs connaissances et de leur compréhension par rapport aux enjeux de développement international;
  • 91 % des stagiaires se disent très satisfaits ou satisfaits de leur démarche de recherche d’emploi ou de l’emploi trouvé.

Au-delà de l’expérience professionnelle acquise et des perspectives offertes, un stage international avec SUCO, c’est également des valeurs de solidarité et de coopération collées à une réalité terrain qui touche des enjeux de premier ordre comme l’agriculture viable, l’égalité femmes-hommes, l’entrepreneuriat, la nutrition, les changements climatiques et la gouvernance.

Bref, l’opportunité de poser des actions tangibles et d’avoir un impact réel dans un monde en plein changement, tout en développement des compétences recherchées par chaque employeur, notamment l’ouverture d’esprit, l’adaptation au changement, le sens des relations interpersonnelles et des responsabilités, ainsi que la confiance en soi. Des stagiaires qui reviennent ensuite au pays avec un océan de possibilités nouvelles devant eux.

«Plusieurs stagiaires poursuivent une carrière à l’international, à titre de conseiller ou de conseillère, parfois chez SUCO, mais également pour d’autres organismes de coopération internationale. D’autres choisissent de poursuivre leurs études supérieures après s’être découvert un intérêt marqué pour un champ particulier du développement international, comme l’économie ou les communications sociales. En fait, vivre pareille expérience, c’est avant tout se donner le choix et s’ouvrir à de nouvelles opportunités », confie Éléonore Durocher-Bergeron, agente de programme pour les stages internationaux chez SUCO.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.