Publicité
18 octobre 2018 - 15:30

Application pour les jeunes

Découvre les ressources de Laval grâce à un outil mobile

Nouveau, gratuit, disponible en tout temps et mis à jour constamment. L’application mobile s’ajoute au site Web interactif www.astumonnumero.com et au babillard de ressources en ligne. Ces outils s’adressent aux jeunes, leurs parents et leurs proches et aux intervenants(es) des milieux jeunesse (santé et services sociaux, scolaires, communautaires).

Pour les jeunes Avec l’application mobile, l’objectif est d’atteindre davantage les jeunes afin de leur faire connaître les ressources lavalloises et d’assurer un meilleur accès à celles-ci. Toutes et tous sont invités à faire connaître cette nouvelle application mobile !

Concours et prix à gagner

Du 12 octobre au 25 novembre 2018, les jeunes lavallois (11-25 ans) qui téléchargent l’application et complètent le formulaire courent la chance de gagner l’un des prix : Une tablette électronique; Une paire de billets de cinéma

Pour participer au concours et connaître les règlements :  www.facebook.com/astumonnumero

Une initiative concertée du milieu, pour un meilleur accès aux ressources jeunesse de Laval

Depuis ses origines, As-tu mon numéro ? est une initiative concertée du milieu, d’abord portée par des membres issus de la Table jeunesse du Marigot (regroupement d’une trentaine de partenaires lavallois, issus du milieu communautaire, institutionnel et municipal), puis avec le soutien du Comité régional École Pivot. Les membres du Comité As-tu mon numéro ? (ATMN) sont issus de différents secteurs de Laval et leur mission est de faire connaître les ressources jeunesse lavalloise.

As-tu mon numéro ? a pu bénéficier d’un financement de la Ville de Laval dans le cadre du Plan d’action 2015-2017 - Municipalité amie des enfants (MAE) et de la Direction de santé publique du CISSS de Laval. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.