Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2018 - 06:00

Le CS Monteuil blanchi par l’AS Blainville

Deux buts en une minute marqués par l’AS Blainville en deuxième demie ont scié les jambes du CS Monteuil qui s’est incliné 3 à 0 devant ses partisans dimanche soir, à Laval.

Tout comme lors du premier match entre les deux équipes, les conditions météorologiques n’étaient pas idéales avec un ciel couvert. Encore cette fois, c’est l’équipe visiteuse qui a récolté les trois points de la victoire.

Le match avait pourtant bien débuté pour le CS Monteuil qui multipliait les percées en zone offensive. Sabrina Santarossa à la 23e minute y est allée d’un tir foudroyant de l’extérieur de la surface de réparation, mais le ballon est passé tout juste au-dessus de la cage de l’AS Blainville.

Quelques minutes plus tard, c’est la défenseure Frédérique St-Jean qui tentait un tir écrasé de loin, mais la gardienne blainvilloise plongeait à sa droite pour sauver un but.

Les joueuses de Blainville ont profité du manque d’opportunisme du CS Monteuil en toute fin de première demie. La joueuse Jessica Desjardins a alors saisi un ballon mal dégagé à la suite d’un coup de pied de coin et l’a expulsé au fond du filet.

« La réalité c’est que je pense qu’on peut dire qu’on a mieux fait que le résultat final l’indique. On a assez bien fait. Par contre, l’adversaire avait un plan de match, elles l’ont respecté et elles sont restées disciplinées », soutenait l’entraîneur-chef David Cerasuolo après le match.

Manque de finition

L’AS Blainville a continué sur sa lancée en deuxième mi-temps. Après quelques belles occasions ratées par les Lavalloises, l’équipe visiteuse a doublé son avance à la 62e minute de la même façon qu’elle avait ouvert la marque. Sur un coup de pied de coin, la joueuse Mathilde Fournier qui avait fait son entrée quelques minutes auparavant a poussé le ballon derrière la gardienne Olivia Desgroseilliers.

Puis, moins d’une minute plus tard, l’AS Blainville a ajouté un troisième but lorsque Mégane Sauver a fait une belle percée en zone de Monteuil réussissant à déjouer deux défenseures puis à faire sortir la gardienne de Monteuil pour tirer au fond du but.

Sentant l’urgence d’agir, la troupe de David Cerasuolo a ensuite accumulé les chances de marquer sans toutefois tromper la vigilance de la gardienne blainvilloise. L’entraîneur a ainsi fait sortir une défenseure au profit d’une attaquante supplémentaire pour mettre de la pression sur l’AS Blainville.

Marika Guay à la 76e minute et Kaitlyn Fournier à la 89e minute ont notamment armé de bonnes frappes au filet forçant la gardienne adverse à s’illustrer. Au sifflet final, le CS Monteuil a dû s’avouer vaincu 3 à 0.  L’équipe voit donc l’AS Blainville passer devant elle au deuxième rang du classement général.

« À ce niveau, ce n’est pas assez de juste faire des belles choses de temps en temps. On attend plus, il y a la nécessité de concrétiser ces belles choses et de s’assurer qu’à la fin du match le résultat est positif, tant sur la feuille de match que dans le niveau de jeu », insistait l’entraîneur à la sortie du vestiaire. La troupe de David Cerasuolo aura maintenant deux semaines pour faire le bilan de ce match et se préparer à son prochain duel prévu le 7 juillet à Québec face au puissant Dynamo.

D’ici là, six joueuses du CS Monteuil participeront au match des étoiles de la PLSQ féminine le 30 juin prochain au Stade Desjardins de Laval soit la gardienne Chloé Dion, les défenseures Sophie Thérien, Frédérique St-Jean et Olivia Mazzarello ainsi que les milieux de terrain Kaitlyn Fournier et Marika Guay. Celles-ci seront dirigées par leur entraîneur David Cerasuolo.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.