Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juillet 2018 - 13:35 | Mis à jour : 13:50

Une aventure père-fille au profit de Jeunes musiciens du monde

Par Salle des nouvelles

La famille Papineau de Laval participera pour la première fois cette année au Défi kayak Desgagnés au profit de Jeunes musiciens du monde.

Il s’agit d’une activité de collecte de fonds qui se déroulera du 9 au 12 août prochain où près de 150 participants pagayeront pendant 4 jours pour parcourir 250 km sur le 3e plus important cours d’eau en Amérique du Nord, notre majestueux fleuve Saint-Laurent.

Quel est le but de cette expérience humaine exceptionnelle axée sur le dépassement de soi, la persévérance, l’esprit d’équipe, les saines habitudes de vie, la convivialité et la solidarité? Faire une différence dans la vie de 1 500 jeunes.

« Le Défi kayak Desgagnés représente pour nous : le dépassement de soi, la détermination, l’esprit d’équipe et une activité père-fille incomparable.   Pour une excellente cause! Nous pagayerons pour permettre à ces jeunes issus des milieux défavorisés de s’épanouir et se développer à travers la musique. L’ambiance va être incroyable! Ce sera une expérience géniale et mémorable, c’est sans aucun doute », de dire Daphnée Papineau. 

L’idée de participer au Défi Kayak Desgagnés est venue lorsque Pierre Papineau et sa fille Daphné ont tous les deux participé à l’une des quatre journées du Défi kayak Circuit Bleu de la fondation Charles Bruneau.

À l’aube des 60 ans de son père, Daphné lui offre comme cadeau d’anniversaire de le joindre dans ce nouveau défi qu’est le Défi kayak Desgagnés. Quant à Mme Papineau, elle se joindra à l'équipe de bénévole le temps de cette aventure.
.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.