Publicité
11 juin 2015 - 16:27

Le Centre de la nature propose un jardin éphémère pour souligner le 50e de Laval

Le Centre de la nature apporte sa touche de couleur aux festivités du 50e anniversaire de Laval en proposant un nouveau jardin éphémère. Cet espace fleuri, situé devant la ferme, n’a toutefois d’éphémère que sa thématique, puisqu’il sera renouvelé au gré des saisons ou des occasions. Actuellement, l’histoire de Laval est à l’honneur, avec un accent marqué pour le patrimoine agricole et horticole de l’île Jésus.

Des murs végétaux, agrémentés de photos d’archives, feront d’ailleurs voyager dans le temps les visiteurs. Ils ont jusqu’au début de l’automne pour admirer les images et les plantations avant qu’une nouvelle thématique n’anime l’espace.

Inauguration participative

Le 6 juin dernier, en présence de Marc Demers, maire de Laval, les familles lavalloises ont mis la main « à la terre » afin de laisser leur trace au cœur du grand parc urbain. En effet, une centaine de pots colorés ont été disposés le long des allées sillonnant le jardin. Avec l’aide des jardiniers du Centre de la nature, les familles présentes à l’inauguration ont fleuri leur pot, apportant ainsi une touche citoyenne à ce projet.

Urbaine de nature

En plus du jardin éphémère, la forêt urbaine de 10 000 arbres et arbustes, plantés ce printemps, ainsi que le jardin alpin, sont tous des legs du 50e anniversaire au Centre de la nature pour préserver et enrichir ce magnifique milieu naturel. Ces nouveautés s’inscrivent dans la vision stratégique Laval 2035, Urbaine de nature, dont la Ville s’est dotée.

À noter qu’avec la plus grande concentration de serristes au Québec, Laval est considérée comme la capitale horticole de la province. Rappelons également que la Ville de Laval a ajouté un quatrième fleuron à son tableau d’embellissement, sur une possibilité de cinq, selon la classification horticole du programme de la Corporation des fleurons du Québec. Cette accréditation reçue l’an dernier est valide pour une période de trois ans.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.