Publicité

30 juin 2014 - 07:58

La STL primée pour son autobus électrique

Par Ghislain Plourde

LAVAL - 

La Société de transport de Laval s’est vue octroyer le prix Coup de cœur pour son projet d’expérimentation de bus électrique à recharge lente.

Au départ, le projet se retrouvait en nomination dans la catégorie Environnement un honneur qui a été remis à SNC-Lavalin. Toutefois, le jury a été charmé par la candidature de l’idée du transporteur lavallois et lui a octroyé ce prix spécial.

Acquis de la compagnie américaine DesignLine, le véhicule a, d’abord été testé en circuit fermé au début de l’année dernière. En mai 2013, il faisait son apparition sur divers circuits de la STL. Pour une autonomie de 150 à 200 km, à vitesse constate, le temps de recharge varie entre six et huit heures. Son autonomie est évaluée à environ 100 km, en été, et à 70 km en conditions hivernales.

La distinction a été remportée dans le cadre du 7e Gala des grand prix d’excellence organisation par l’Association québécoise des transports (AQTR) tenu le 17 juin dernier.

Rapport de l’IGOPP

Par ailleurs, la STL entérine le rapport de l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP) commandé par la Ville de Laval et estime que les conclusions de l’analyse sont en parfaite concordance avec ses actions posées dans les dernières années tendant vers une optimisation de ses opérations et une reddition de compte.

«La STL avait indiqué son intérêt à participer à l'exercice avec transparence et intégrité, ce qui a été fait, et nous réitérons à la Ville de Laval notre collaboration pleine et entière dans l'analyse des conclusions du rapport et dans les suites à donner aux recommandations qui lui ont été adressées», a indiqué Guy Picard, directeur général de la STL.

Le rapport de l’IGOPP suggère l’addition d’administrateurs indépendants, ni élu ni fonctionnaire, sur le conseil d’administration (CA) et une reconfiguration de la gouvernance de la société de manière à séparer les rôles de surveillance et de gestion des opérations.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.