Publicité

16 février 2015 - 11:46 | Mis à jour : 13:39

Laval et la Corporation du Bois de l’Équerre s’entendent pour trois ans

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde
Toutes les réactions 1

La Ville de Laval renouvelle son partenariat avec la Corporation pour la mise en valeur du Bois de l’Équerre pour une durée de trois ans. L’entente, rétroactive à 2014, s’étend jusqu’en 2016.

Le contrat confie la gestion des 118 hectares à l’organisme qui en assurera la surveillance, l’entretien, la conservation et la mise en valeur. En plus, il sera en charge de l’accueil des citoyens et du programme de sensibilisation et d’éducation auprès de la population.

«Cette entente permettra aux bénévoles de l’organisme sans but lucratif de poursuivre ses activités éducatives et récréatives afin que toute la communauté lavalloise puisse accéder à ce lieu unique, et qu'elle prenne conscience des bienfaits d'une telle richesse en milieu urbain», a souligné Virginie Dufour, conseillère municipale de Sainte-Rose et membre du comité exécutif.

Parmi les activités et projets réalisés, l’an dernier, par la Corporation du Bois de l’Équerre on note :

Agrandissement et entretien de l’arboretum, plantations ;

Création d’un projet pédagogique ;

Entretien, nettoyage et signalisation des sentiers ;

Événements et activités ponctuels ouverts au grand public;

Gestion du nerprun, un arbuste nuisible ;

Implantation de nouvelles infrastructures : roulotte d’accueil, conteneur à outils, pavillon, panneaux, éclairage, etc.

La Corporation pour la mise en valeur de Bois de l’Équerre recevra, cette année, une aide financière de 75 000 $ pour l’aider à accomplir ses tâches. Une somme qui pourrait être revue à la hausse, l’an prochain, car la Ville de Laval a la ferme intention d’acquérir d’autres hectares dans le boisé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Moi je suis fière du Bois de l'Equerre et je souhaite le coserver encore longtemps.

    lise - 2015-02-16 13:15