Publicité
24 août 2019 - 09:00

Électrification du transport collectif au Québec

La STL dévoile le premier autobus électrique urbain d’une autonomie de 250 km au Québec

Par Salle des nouvelles

En présence de la députée de Vimy, Mme Eva Nassif, au nom du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne, du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et du maire de la Ville de Laval, M. Marc Demers, la Société de transport de Laval (STL) a présenté, le jeudi 15 août, le premier autobus électrique d’une autonomie de 250 km qui servira aux tests et validations en prévision de la mise en service en 2020 de la première ligne d’autobus 100% électrique à recharge lente au Québec.

Cette ligne sera composée de 10 autobus acquis dans le cadre du plus important contrat accordé au Québec pour la production d’autobus électriques. En collaboration avec l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ), la STL a lancé le projet d’acquérir 10 autobus électriques de 40 pieds. La Société de transport de Montréal (STM) s’est jointe à l’appel d’offres pour en commander 30 autres. 

En plus d’éviter l’émission de 70 à 80 tonnes de gaz à effet de serre (GES) par année, l’autobus électrique offre une conduite plus douce et surtout plus silencieuse pour les clients. L'autobus possède une autonomie de 250 km et sera rechargé la nuit au garage, assurant ainsi la flexibilité du service de la STL grâce à ce type de véhicules. C’est l’entreprise canadienne New Flyer Industries Canada ULC qui a pour mandat de fabriquer les autobus électriques pour la STL, dont la livraison est prévue à l’été 2020. 

« Je suis ravie de souligner aujourd’hui l’arrivée de ce premier autobus électrique qui, ajouté aux neuf autres à venir, contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant l’expérience globale des usagers du transport collectif à Laval. Investir dans les infrastructures de transport en commun est essentiel pour bâtir des communautés durables et soutenir une croissance qui bénéficie à tous. Grâce aux sommes disponibles par l’entremise du FTE, les communautés peuvent compter sur un financement stable et à long terme pour planifier et réaliser leurs projets d’infrastructures locales », a annoncé la députée de Vimy, Mme Eva Nassif, au nom du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne. 

L’acquisition de ces autobus est rendue possible grâce à une aide financière de 9,6 millions de dollars des gouvernements du Canada, par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral (FTE), et du Québec dans la mise en œuvre du Programme d’aide aux immobilisations en transport en commun de la Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL). Le gouvernement du Canada versera un montant de 6,8 millions de dollars, tandis que le gouvernement du Québec accordera une aide financière de 2,8 millions de dollars. 

« L’arrivée de cet autobus entièrement électrique sur le réseau de la STL incarne ce virage prioritaire que le Québec doit prendre. Je suis donc très heureux de participer aujourd’hui à cette inauguration et j’espère que cette initiative suscitera un effet d’entraînement auprès des autres sociétés de transport au Québec », a déclaré le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie M. François Bonnardel. 

« Grâce à la volonté de la STL d’être toujours plus innovante, nous accueillons aujourd’hui le premier véhicule 100 % électrique qui préviendra l’émission de 70 à 80 tonnes de GES annuellement. Cet engin avant-gardiste contribuera, d’une part, à améliorer l’environnement et, d’autre part, à rendre l’expérience des usagers plus agréable étant donné qu’il est silencieux. L’autobus électrique s’inscrit clairement dans nos visées d’avenir! », a soutenu le maire de Laval, M. Marc Demers. 

Le président du conseil d'administration de la STL, M. Éric Morasse, a signifié que la STL, leader en électrification depuis 2012, avait franchi une étape significative de la conversion de son réseau en accueillant ce nouvel autobus électrique.

« Nous carburons à l’énergie positive et nous poursuivons l'objectif de réduire de 45 % nos émissions de GES d’ici 2028, et c'est à l'aide de ces véhicules à recharge lente que nous y arriverons. Dès 2024, l'achat d'autobus à carburant sera chose du passé à la STL », a-t-il affirmé. 

Pour plus de détails sur la démarche et le programme d’électrification de la STL : www.stl.laval.qc.ca/electrification

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.