Publicité
13 octobre 2019 - 06:00

Milieux de vie inclusifs et accueillants

Journée de la mobilisation sur l'immigration: l'Union des municipalités du Québec a mis en lumière l'importance du rôle des élus

Par Salle des nouvelles

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) dresse un bilan positif de la Journée de mobilisation sur l’immigration et les relations interculturelles qu’elle a tenue vendredi à Sherbrooke en présence de plus de 150 élues, élus, gestionnaires municipaux, spécialistes et personnalités, dont l’animatrice, journaliste et documentariste Karima Brikh, la chroniqueuse Manal Drissi et l’humoriste Louis  T.

Dans le contexte actuel de diversité accrue dans les municipalités, les élues et élus jouent un rôle fondamental afin de créer des milieux de vie inclusifs et accueillants.

« Les gouvernements de proximité se retrouvent au cœur des défis de société que sont la cohésion sociale et le vivre ensemble. Elles peuvent jouer un rôle important en matière d’inclusion des personnes immigrantes sur leur territoire grâce à des actions structurées, cohérentes et adaptées aux besoins des personnes et des milieux d’accueil. » a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Un objectif convenir d'un cadre de référence avec le MIFI

Il a poursuivi d'emblée: «Cette journée de mobilisation a permis de mettre en lumière les besoins des membres de l’Union en matière de formation continue et d’accompagnement sur cet enjeu et de partager les initiatives, outils et bonnes pratiques à la disposition du milieu municipal ».

L’UMQ a par ailleurs profité de l’événement pour rappeler l’importance de convenir rapidement d’un cadre de référence pour les ententes entre les municipalités et le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

« Alors que le MIFI procède à une révision de ses différents programmes, il est essentiel que le partenariat avec les municipalités soit basé sur une vision commune, cohérente et à long terme des actions à mettre en place concernant la régionalisation de l’immigration. Il apparaît aussi nécessaire de bonifier les sommes dont peuvent bénéficier les municipalités dans le programme Mobilisation-Diversité, ce qui leur permettrait de consolider les actions en cours, mais aussi d’en développer de nouvelles, notamment dans les municipalités qui prévoient accueillir davantage de personnes immigrantes dans les années à venir », a conclu Monsieur Cusson.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.