Publicité
2 décembre 2019 - 12:00

Une volonté de construire un "projet de réhabilitation rassembleur"

Action patrimoine interpelle le ministre Wilkinson sur l'état du pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul

Par Salle des nouvelles

L'organisme Action patrimoine œuvre depuis plus de 40 ans à protéger, à mettre en valeur et à faire connaître le patrimoine bâti et les paysages culturels du Québec. La semaine dernière, ses membres ont interpellé l’honorable Jonathan Wilkinson, C.P., député Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et responsable de Parcs Canada sur la détérioration que connaît le pénitencier Saint-Vincent-de-Paul à Laval. Il a été invité à penser un projet de "réhabilitation rassembleur".


Selon l'organisme, un "avenir incertain" guette la structure. Et cela est dû au fait que "Ce bâtiment patrimonial, en fonction de 1873 à 1983, fut le deuxième pénitencier fédéral au Canada. Témoin de plus d’un siècle d’histoire judiciaire, ce dernier est désigné lieu historique national depuis 1990. Malgré son grand potentiel, le bâtiment sert aujourd’hui de lieu d’entreposage. En l’absence de travaux d’entretien majeurs, son état s’est dégradé de manière inquiétante."

Le responsable de Parcs Canada, est appelé à intervenir auprès des différentes instances responsables en vue de favoriser la mise en valeur de la richesse de ce lieu historique d’importance. Pour Action patrimoine, non seulement il serait "primordial d’effectuer les travaux d’entretien nécessaires et d’arrêter la dégradation du bâtiment" mais ses membres invitent le ministre à s'inspirer du pénitencier de Kingston, en Ontario. Reconverti en lieu d'interprétation, il attirerait de nombreux touristes.

Demande de partenariat

L'organisme a également informé le maire de Laval Marc Demers, le député de la circonscription d’Alfred-Pellan Angelo Iacomo et le directeur général de la Ville, Jacques A. Ulysse d'une suggestion: un partenariat entre la Ville de Laval et Parcs Canada, gestionnaire de certains lieux historiques nationaux. Cela "permettrait certainement d’identifier des possibilités pour un projet de réhabilitation rassembleur. Il s’agit en effet d’une occasion unique de développer le potentiel éducatif, culturel et touristique du bâtiment", glisse l'organisme.

En plus de favoriser la préservation d’un riche patrimoine historique, la réhabilitation de l’ancien pénitencier Saint-Vincent-de-Paul aurait un effet bénéfique sur l’ensemble de ce secteur. "Nous sommes convaincus que la présence du patrimoine bâti au sein de nos villes contribue fortement à renforcer leur identité propre et leur attractivité", conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.