Publicité

12 février 2020 - 12:59

Sports d’hiver avec les enfants : l’Agence de la santé publique rappelle d’être prudents

Par Salle des nouvelles

Les froids hivers canadiens permettent de nombreuses activités amusantes, dont le patinage et la glissade en toboggan. Gardez toujours la sécurité à l'esprit lors de ces activités, car les enfants pourraient subir des blessures graves en se cognant la tête après une collision, en heurtant un objet ou une autre personne, ou en tombant à l'eau après que la glace ait cédé sous leur poids, rappelle l’Agence de la santé publique du Canada.

Évitez les blessures en suivant ces conseils :

· Assurez-vous que vos enfants portent l'équipement de sécurité approprié, surtout un casque spécialement conçu pour l'activité en question.

· Ne laissez pas vos enfants faire du traîneau près de routes, de parcs de stationnement, de rochers, d'arbres ni de clôtures.

· Ne patinez et ne jouez jamais près de l'eau libre.

· Habillez les enfants chaudement au moyen de plusieurs couches de vêtements, et faites attention aux engelures lorsqu'il fait froid.

· Appliquez de l'écran solaire sur la peau exposée, les rayons ultraviolets constituent un danger même l'hiver et même par temps nuageux.

· Utilisez un cache-cou au lieu d'un foulard, et retirez les cordelières de serrage et les cordons des vêtements, afin d'éviter que ces articles ne se prennent ou ne s'enchevêtrent sur des objets et qu'ils n'étranglent votre enfant.

Pour garder les enfants en sécurité lors du patinage :

· Assurez-vous qu'ils portent toujours un casque, puisqu'il est facile de glisser et de tomber en raison de la surface lisse de la glace.

· Faites-les patiner dans la même direction que les autres personnes sur la glace.

· Assurez-vous que les jeunes apprenants ont un support quelconque, comme votre main ou la bande autour de la patinoire.

· Lorsque vous emmenez vos enfants patiner sur une rivière ou un lac gelé, assurez-vous que l'épaisseur de la glace est d'au moins 10 centimètres (4 pouces).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.