Publicité

22 avril 2020 - 10:30

Célébrations virtuelles

Jour de la Terre : la Ville de Laval s'engage pour le 50e anniversaire

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre du 50e  anniversaire du Jour de la Terre qui se déroule aujourd'hui, Laval démontre plus que jamais son engagement envers la cause en étant parmi les premières villes au pays à entamer le relais pancanadien de plantations d’arbres, au cours duquel des municipalités de partout au Canada annonceront chaque mois leur engagement à planter un minimum de 50 arbres.

En tant que partenaire municipal de la campagne 2020 du Jour de la Terre Canada, la Ville de Laval s’engage à être au cœur de la transition écologique en accompagnant ses citoyens et organisations dans l’adoption d’habitudes de vie écoresponsables et en posant des gestes concrets pour un avenir durable.

Ce 22 avril, tous les citoyens sont invités à participer au concours du Jour de la Terre sur la page Facebook de la Ville de Laval en partageant leurs habitudes de vie écoresponsables.

À gagner : un panier de victuailles locales d’une valeur de 150 $ offert par Saveurs de Laval afin d’encourager l’achat local. Détails au facebook.com/villedelavalpageofficielle

« L’objectif de Laval est de devenir une ville urbaine de nature d’ici 2035, déclare Virginie Dufour, conseillère de Sainte-Rose, membre du comité exécutif et responsable des dossiers liés à l’environnement. Le contexte actuel est une opportunité pour chacun d’entre nous de revoir nos habitudes et de nous unir pour un avenir meilleur. Nous invitons donc toute la population lavalloise à se joindre à nous et à poser des gestes concrets pour réduire notre empreinte environnementale »,

Les six engagements écologiques auxquels Laval promet de se tenir

  • Augmentation de la canopée

Depuis 2011, à Laval, la canopée – soit la superficie occupée par la projection au sol de la couronne de chaque arbre de plus de trois mètres de hauteur – est passée de 21,8 % à 23,6 %.

Alors que 4 000 arbres ont été plantés l’an dernier, la Ville de Laval prévoit planter, d’ici 2021, plus de 50 000 végétaux sur son territoire, dont plus de 28 000 arbres et 22 000 arbustes et vivaces. De ce nombre, 40 000 végétaux seront plantés dans les bretelles d’autoroute, un projet financé par le Fonds vert du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques dans le cadre du programme Climat municipalités-Phase 2.

  • Lutter contre les îlots de chaleur urbains

Un total de 3000 m² de surfaces asphaltées sera retiré et 7 200 végétaux seront plantés sur des terrains privés et institutionnels afin de lutter contre les îlots de chaleur urbains (ICU) dans le cadre d’un mandat donné par la Ville à la Société de verdissement du Montréal métropolitain (Soverdi).

Aussi, plusieurs dizaines d’établissements scolaires et de santé ont déjà signifié leur intérêt à bénéficier du projet grâce à l’implication de la Commission scolaire de Laval et du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval, des partenaires importants pour l’atteinte des objectifs de verdissement du territoire. Les commerces et industries situés en zone d’ICU et qui souhaitent bénéficier de subventions pouvant aller jusqu’à 60 % des coûts pour verdir leur terrain sont invités à visiter laval.ca, sous Affaires / Écoresponsabilité et collectes commerciales.

  • Réduire le nombre de déchets envoyés à l’enfouissement

Laval poursuit ses efforts visant à valoriser 60 % des matières organiques produites sur son territoire d’ici 2024, en accord avec les objectifs gouvernementaux et avec ceux de la Communauté métropolitaine de Montréal. Pour ce faire, la collecte des matières organiques dans les immeubles de huit logements et plus sera implantée dès cet automne, en commençant par les complexes de 100 unités d’habitation et plus, soit l’équivalent de 18 000 adresses.

Pour assurer le succès de cette première vague d’implantation dans les multilogements, les propriétaires, syndicats de copropriété et citoyens des immeubles visés seront accompagnés par les experts municipaux. Pour en savoir plus : allezlesbruns.laval.ca

  • Protéger les papillons monarques

Laval s’est jointe au mouvement Ville amie des monarques, une initiative mise sur pied par la Fondation David Suzuki dans le but de protéger ce papillon emblématique. L’une des principales causes de la disparition du papillon monarque en Amérique du Nord est la rareté de la seule plante dont il peut se nourrir, l’asclépiade.

Ainsi, cette plante sera ajoutée dans les aménagements situés sur des terrains municipaux et des semences seront distribuées gratuitement aux citoyens au Centre de la nature, où un jardin pour papillons a également été aménagé. Ces initiatives profiteront également à d’autres insectes pollinisateurs ayant besoin d’habitats sains. Pour en savoir plus : environnement.laval.ca, sous Insectes pollinisateurs.

  • Remplacement des systèmes de chauffage au mazout

Les propriétaires de résidences dont le système de chauffage est alimenté au mazout peuvent bénéficier d’une subvention pouvant aller jusqu’à 1 000 $ pour la conversion de celui-ci en un système alimenté exclusivement à l’électricité ou aux énergies renouvelables.

Depuis sa création en 2017, ce programme a permis une réduction de 1 940 tonnes d’équivalent CO2 , ce qui équivaut à retirer 550 voitures de la circulation pendant un an.

  • L'objectif de 200 km de voie cyclable en plus les 10 prochaines années

Afin que tous puissent collaborer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), la part modale du transport actif passera de 7 à 14 % d’ici 2031. Le développement du réseau cyclable et du réseau piétonnier rendra ceux-ci plus accessibles, plus sécuritaires et mieux connectés aux différents quartiers. Au cours de la prochaine décennie, plus de 200 km de voies cyclables, incluant des pistes multifonctionnelles, s’ajouteront au réseau existant.

D’ici 2040, près de 525 km supplémentaires bonifieront également les liens piétonniers du réseau, dont 55 km dans les trois prochaines années. À ceci s’ajoutent d’autres initiatives telles que le déploiement du service de vélo-partage BIXI sur le territoire et la subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.