Publicité

30 novembre 2020 - 10:00

Laval

Appui financier à deux organismes

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les membres du comité exécutif de la Ville de Laval ont donné leur appui financier à deux organismes locaux lors de leurs dernières séances publiques tenues les 18 et 25 novembre.

Ils ont octroyé une subvention de 24 401 $ à l’organisme Le Relais communautaire de Laval afin qu’il puisse maintenir son offre de services à la population lavalloise.

L’organisme ayant été fortement fragilisé financièrement depuis le début de la crise sanitaire, cette subvention lui permettra de poursuivre sa mission en offrant un soutien alimentaire et vestimentaire ainsi qu’une diversité d’ateliers aux Lavallois et aux Lavalloises.

Les membres du comité exécutif ont aussi octroyé une subvention, celle-là de 15 000 $, à l’organisme Regroupement du sport à Laval ARSEL/CSL pour la bonification du programme Excellence Sports Laval.

Ce programme soutient les athlètes lavallois de niveaux élite et relève, en leur offrant divers services professionnels sur le plan de la préparation mentale et physique, de la nutrition et de la physiothérapie.

Il permet, entre autres, de répondre aux besoins grandissants de services et au nombre d'athlètes à soutenir, d’élever le centre régional multisports au niveau des autres régions et d’élargir le programme aux athlètes représentant Laval aux Finales des Jeux du Québec. Rappelons que malgré la pandémie liée à la COVID-19, les services aux athlètes ont été maintenus.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.