Publicité

8 décembre 2020 - 08:00

Amélioration des services, relance économique et protection de l’environnement

La Ville de Laval adopte un budget de 932 M$

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Au cours de la prochaine année, la Ville de Laval fonctionnera avec un budget de 932 M$ alors que les dépenses, qui s'établissent à 846,9 M$, ont augmenté de 54,4 M$, soit 6,9 % de plus qu’en 2020.

C'est le document qui a été présenté hier par le maire de Laval, Marc Demers, qui a aussi dévoilé le programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2023.

Quelque 30 M$ sont ainsi consacrés à l’ajout de services. Quant aux immobilisations programmées pour les trois prochaines années, elles totalisent 1,368 G$, soit 382 M$ en 2021, 499 M$ en 2022 et 487 M$ en 2023.

« Nous avons préparé ce 8e budget avec trois priorités en tête : améliorer nos services aux citoyens, offrir la meilleure relance économique au Québec et protéger l’environnement. C’est grâce à notre excellente condition financière, confirmée par S&P Global et le Mouvement Desjardins, que nous pourrons en faire plus, et ce, tout en offrant un gel du compte de taxes moyen à tous les citoyens lavallois. Ce sont de bonnes nouvelles qui amélioreront certainement la qualité de vie à Laval », a promis le maire Demers.

Voici les faits saillants de ce budget:

Gel du compte de taxes moyen
Comme annoncé en octobre dernier, la Ville de Laval accorde un gel du compte de taxes moyen à l’ensemble des secteurs pour l’année 2021.

« En ces temps difficiles, on tenait à faire le maximum pour alléger le fardeau des contribuables, aider le portefeuille des Lavallois. Et notre bonne posture financière nous permet de le faire sans nuire à la relance économique », a spécifié Marc Demers.

Bibliothèques ouvertes 7 jours par semaine
Le maire Demers confirme qu’avant la fin de 2021, les neuf bibliothèques de Laval seront ouvertes sept jours par semaine.

« Présentement, quelques-unes sont fermées les lundis. Mais bientôt, tous les résidents de tous les secteurs auront accès à leur bibliothèque de quartier en tout temps. Cet investissement annuel de 600 000 $ permettra d’assurer la cohérence de l’offre sur tout le territoire. »

Investissements pour l’environnement
Laval est plus engagée que jamais pour l’environnement. Le budget 2021 prévoit ainsi:

- 1,2 M$ au total pour continuer l’implantation des bacs noirs et optimiser la collecte des ordures afin de rendre le service plus efficace, plus sécuritaire et plus propre

- 0,7 M$ pour la mise en service du premier écocentre permanent, qui ouvrira ses portes sur le site Dagenais à l’automne 2021

- 0,3 M$ pour des interventions de déminéralisation et de plantation dans le but de réduire les îlots de chaleur

La résilience pour mieux gérer les risques
Laval se dote également d’une nouvelle entité administrative, le Bureau de la résilience municipale, qui aura pour mission d’élaborer une vision globale afin que l’organisation et les parties prenantes parviennent à mieux gérer les risques liés aux aléas, par exemple les phénomènes climatiques extrêmes ou les pandémies.

2,2 M$ de plus pour les transports collectifs
En 2021, la Ville contribuera aux transports collectifs à la hauteur de 87 M$, ce qui représente une augmentation de 2,2 M$ par rapport à 2020.

Relance économique
Pour assurer la poursuite du plan de relance, la Ville bonifie de près de 26 % le budget du Service de développement économique, qui travaillera notamment à l’élaboration d’un nouveau plan d’attractivité internationale.

La Ville a aussi prévu 20 M$ qui feront l’objet d’ajouts budgétaires au fur et à mesure de l’expression des besoins. Comme la reprise passe aussi par des projets structurants, Laval investit 2,2 M$ dans le développement du Carré Laval et le déploiement du programme particulier d’urbanisme du centre-ville, un projet de grande envergure qui donnera lieu – à terme – à la mise en place d’une Zone d’innovation et d’un quartier carboneutre.

Logement social et maisons lézardées
En 2021, la Ville maintient et bonifie sa participation au programme Rénovation Québec de la Société d’habitation du Québec, qui vise à stimuler la revitalisation de la vocation résidentielle en facilitant la réalisation de projets de logements sociaux via le programme AccèsLogis.

Elle reconduit également le programme d’aide financière complémentaire à AccèsLogis (PACAL) et elle accorde, via ces programmes, une aide financière aux propriétaires de maisons lézardées. Au total, ces investissements représentent 6,7 M$ au budget.

PTI 2021-2023
Voici les principaux éléments du programme triennal d’immobilisations 2021-2023:

Réfection du réseau routier, circulation et déneigement
Les projets et programmes inscrits au PTI 2021-2023 visent principalement à concilier les qualités des milieux urbains et naturels du territoire dans une perspective durable.

Amélioration des services
- 72,5 M$ à la réfection du réseau routier, des viaducs, des ponts et des ponceaux.

- 34,8 M$ au cours des 3 prochaines années pour la convertir l’éclairage de la voie publique au DEL.

- 28 M$ en mesures d’apaisement de la circulation (aménagement de trottoirs, ajout de feux de circulation et implantation d’un système central pour en faire la gestion dynamique, nouvelle signalisation à des endroits stratégiques).

- 26,4 M$ pour implanter des mesures préférentielles pour bus sur le boulevard Le Corbusier et sur l’avenue des Bois.

- 2,6 M$ pour une solution d’affaires visant à optimiser les opérations de déneigement, incluant la mise à jour des parcours et les projets pilote pour le stationnement saisonnier (4 dans 6 secteurs), qui se poursuivront une année de plus, l’objectif étant de mettre fin au stationnement alternatif dès l’an prochain.

Ville de proximité, dans tous les quartiers
- 39,2 M$ pour la réfection de parcs existants, incluant la construction de chalets, entre autres aux parcs Pie-X, Le Boutillier, Couvrette et Berthiaume-Du Tremblay.

- 29,3 M$ pour le centre de services de proximité de l’Est, une infrastructure attendue des citoyens de Saint-François et de Duvernay-Est.

- 24,3 M$ pour l’aménagement de nouveaux parcs et de nouvelles berges, dont celle annoncée récemment à Sainte-Rose.

- 20,9 M$ pour la construction de 2 casernes de pompier pour une meilleure couverture des secteurs Laval-Ouest, Fabreville, Sainte-Dorothée et Pont-Viau.

- 9,6 M$ au cours des 3 prochaines années pour amorcer les travaux de l’infrastructure culturelle qui sera érigée au centre-ville et qui réunira sous un même toit la bibliothèque centrale et le centre de création artistique

Espaces verts et milieux naturels
- 28,9 M$ pour des acquisitions de terrains à des fins d’espaces verts de milieux naturels.

- 21,1 M$ pour la plantation d’arbres afin de contrer les effets des îlots de chaleur.

- 4,1 M$ pour l’aménagement de boisés, dont le bois de la Source et le bois de l’Équerre.

À plus long terme, Laval continue de miser sur des aménagements urbains et des services qui favorisent le lien entre les citoyens et la nature et qui préservent la biodiversité.

Ainsi, la Ville va de l’avant avec le projet d’usine de biométhanisation et l’ajout de deux écocentres permanents. À terme, il s’agit d’investissements de plus de 200 M$.

Quelque 167,8 M$ sont également prévus pour la réfection des stations d’eau potable, des usines d’épuration, des stations de pompage, du réseau d’égouts et d’aqueduc et pour le contrôle des surverses.

Les projets de revitalisation, notamment dans les secteurs Cartier et Concorde (39,2 M$) et le complexe aquatique (64,1 M$) font également partie du PTI 2021-2023.

 

 

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.