Publicité

30 octobre 2021 - 10:30 | Mis à jour : 10:43

Selon Santé Canada

Plomb dans l'eau: « l'ensemble des écoles du Québec est sécurisé »

Par La Presse Canadienne

L’ensemble des écoles du Québec respectent désormais la recommandation de Santé Canada en matière de concentration de plomb dans l’eau potable, selon ce qu’indique le ministère de l’Éducation dans un communiqué diffusé vendredi après−midi.

« Le gouvernement du Québec constate qu’environ deux tiers des points d’eau analysés respectent la nouvelle recommandation de Santé Canada de cinq microgrammes de plomb par litre d’eau (5 µg/L), soit l’une des normes les plus sévères au monde », peut−on lire dans le communiqué.

Le ministère précise que « les points d’eau non conformes ont aussitôt été sécurisés ou réparés, donc l’ensemble des écoles du Québec respectent maintenant la recommandation de Santé Canada ».

En février 2019, un rapport de l’Institut national de Santé publique du Québec (INSPQ) recommandait au gouvernement de dresser un portrait exhaustif de la situation dans les établissements scolaires et les services de garde en petite enfance.

Selon le rapport de l’INSPQ, des prélèvements réalisés de 2013 à 2016 auprès de 436 écoles ou garderies indiquaient un dépassement de la norme de 10 µg/L dans environ 3 % des établissements.

En mars 2019, Santé Canada a fait passer la norme recommandée de 10 à 5 µg/L.

Dans la foulée du rapport de l’INSPQ et de la nouvelle recommandation de Santé Canada, le gouvernement du Québec avait demandé aux établissements du réseau scolaire public et aux établissements d’enseignement privés d’analyser la concentration du plomb dans l’eau potable.

« Entre décembre 2019 et mai 2021, la campagne de mesure de la concentration du plomb dans l’eau a permis d’analyser 73 063 points d’eau répartis dans le réseau public et 3 719 points dans le réseau privé », indique le communiqué publié vendredi après−midi.

Le ministère de l’Éducation indique que «dans le but de protéger les enfants et le personnel scolaire, des travaux ont été réalisés ou sont en cours de réalisation depuis le début des tests dans tous les établissements concernés». 

Selon le ministère, ces travaux devront être terminés au printemps 2022 et « une reddition de compte à cet égard est attendue au même moment ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.