Publicité

2 novembre 2021 - 16:30

Service réduit et retards à prévoir

Grève des chauffeurs d’autobus à Laval demain

Par Salle des nouvelles

Le Syndicat des chauffeurs et chauffeuses d’autobus a annoncé la tenue d’une journée de grève ce mercredi 3 novembre, des retards seront donc à prévoir. 

La loi sur les services essentiels prévoit le maintien d’un service d’autobus durant les heures de pointe afin de minimiser la congestion routière supplémentaire sur les voies publiques. Ainsi, ce mercredi 3 novembre 2021, les autobus de la STL seront en service aux heures de passage habituelles, seulement durant les plages horaires suivantes :

  • Matinée : de 6 h à 9 h
  • Fin de journée : de 15 h à 18 h 30
  • Soirée : de 22 h 30 à 1 h

En dehors de ces heures, il n’y aura aucun service d’autobus régulier à Laval dû à la décision du Syndicat des chauffeurs et chauffeuses de la STL de tenir cette journée de grève. Le service du transport adapté est maintenu pendant toute la journée.

Attention, les heures annoncées indiquent les départs en début de ligne. Ainsi, dans les faits, les autobus peuvent rouler un peu au-delà de l’heure de fin annoncée de manière à compléter leur trajet. Par exemple, si le dernier départ d’une ligne est prévu à 8 h 38, son trajet pourrait se terminer à 9 h 45 à la fin du circuit.

Les clients du réseau régulier devront également prévoir des retards, considérant que le service qui sera offert durant ces heures condensées risque d’être très achalandé.

Service annulé toute la journée sur les lignes spécialisées suivantes :

  • Toutes les lignes scolaires intégrées “C”
  • Toutes les lignes de résidences pour aînés “R”
  • Navette Illumi

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.