Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le français donne maintenant plus de fil à retordre aux jeunes que les mathématiques

durée 12h00
12 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le français est maintenant la matière scolaire qui donne le plus de fil à retordre aux jeunes du Québec, détrônant les intimidantes mathématiques, révèle un sondage dont les résultats ont été partagés avec La Presse Canadienne à l'aube des Journées de la persévérance scolaire.

Le coup de sonde Léger a été réalisé en ligne à la fin du mois de janvier auprès de 1005 Québécois pour le compte de l'organisme Alloprof. De ce nombre, 197 étaient parents d’enfants qui fréquentent une école primaire ou secondaire.

Quarante pour cent de ces parents ont identifié le français comme étant la matière qui occasionne le plus de difficultés à leur enfant, contre seulement 18 % pour les mathématiques. L'histoire arrivait en troisième place, avec 10 % des votes.

L'anglais (9 %), la chimie et la physique (8 %), les sciences (7 %), la géographie (4 %) et le monde contemporain (3 %) complètent le palmarès.

«Pour nous, c'est plutôt une surprise parce qu'on est habitués aux mathématiques qui arrivaient bonnes premières au niveau des enjeux, a réagi Annie Harvey, qui est conseillère Philanthropie et relations extérieures chez Alloprof. Et puis là, elles ont été détrônées par le français.»

Les trois quarts de ces quelque 200 parents ont identifié le français comme étant leur langue maternelle.

Cette progression des difficultés en français se reflète dans le recours aux services et aux ressources d'Alloprof. L'organisme a indiqué par courriel que 4000 questions portant sur le français ont été posées dans sa «Zone d'entraide» entre septembre et janvier. Cela représente 19 % de toutes les questions posées, comparativement à 15 % pour les mathématiques.

De plus, sept des dix fiches les plus consultées sur le site de l'organisme portent sur des notions de français. Les figures de style, les marqueurs de relations et le participe passé avec l’auxiliaire avoir sont parmi les plus populaires.

Alloprof estime qu'il «est vraiment difficile (...) d'émettre des hypothèses précises» pour expliquer la poussée du français, mais se réjouit de constater que «les élèves n'hésitent pas à demander de l'aide en lien avec leurs difficultés en français et qu'ils vont se chercher des outils supplémentaires pour réussir ou pour s'améliorer».

Un autre sondage réalisé pour le compte d'Alloprof révèle que la motivation et la persévérance scolaire représentent une grande préoccupation pour 36 % des parents interrogés, contre 25 % qui mentionnent le stress et l’anxiété de performance.

«On a de plus en plus de parents qui consultent nos dossiers, nos articles, mais aussi qui appellent pour avoir des conseils de nos orthopédagogues ou de nos professionnels de l'éducation pour avoir des conseils pour mieux accompagner leurs enfants», a dit Mme Harvey.

Les parents doivent aussi composer avec la nouvelle réalité d'un marché du travail en manque criant d'effectifs qui n'hésite pas à embaucher des enfants de plus en plus jeunes.

Il peut devenir plus difficile pour un jeune de rester motivé à aller à l'école s'il a aussi un petit emploi qui lui procure des revenus, a souligné Mme Harvey.

«Il faut parler d'avenir avec nos jeunes, a-t-elle conseillé. Il faut rester ouvert et éviter de tomber dans le jugement. On peut être heurtés comme parents, mais il faut essayer d'être dans la bienveillance.»

Les Journées de la persévérance scolaire se tiendront du 13 au 17 février.

Jean-Benoit Legault, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 mai 2024

Les jeunes caquistes proposent d'interdire les réseaux sociaux aux moins de 16 ans

Les jeunes caquistes proposent de fixer à 16 ans l'âge minimal pour accéder aux réseaux sociaux et de limiter le temps d'écran à l'école. La Coalition avenir Québec (CAQ) tiendra un conseil général ayant comme thème «Le Québec en changement» le 25 mai prochain à Saint-Hyacinthe.  Sa commission de la relève proposera d'imposer une majorité ...

15 mai 2024

Le taux de réussite des infirmières à l'examen d'admission bondit à 92 %

Après avoir connu un nombre d'échecs anormalement élevé à l'automne 2022, puis au printemps 2023, voilà que les taux de réussite à l'examen d'admission pour les infirmières ont grimpé en flèche. Ils sont passés de 63 % en septembre 2023 à 92 % pour l'examen tenu le 26 mars dernier.  Les milieux cliniques pourront ainsi compter sur 1702 ...

14 mai 2024

CPE: Québec dépose ses offres; début des négociations nationales

Plus de 13 mois après l'échéance des conventions collectives, Québec dépose finalement ses offres à l'ensemble des syndicats qui représentent les milliers de travailleuses dans les Centres de la petite enfance (CPE). Le cabinet de la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, l'a confirmé mardi. Il ne veut pas commenter davantage pour le ...