Publicité

7 juillet 2020 - 12:00

Il est question de centaines de milliers de dollars

Des perquisitions en cours d'enquête pour fraude à Laval et Rosemère

Par Salle des nouvelles

Plus d’une trentaine de policiers du Service des enquêtes sur les crimes majeurs de Mascouche de la Sûreté du Québec et du Service de police de Terrebonne procèdent actuellement à quatre perquisitions en matière de fraude dans trois résidences de Laval et un commerce de Rosemère.

Les policiers interpellent plusieurs personnes pouvant être impliquées dans un stratagème frauduleux, de plusieurs centaines de milliers de dollars, permettant de détourner des paiements d’achats ou de services destinés à des commerçants.

Détournements de paiements

Plus précisément, entre le 12 mai et le 4 juin, les suspects auraient réussi à s’infiltrer dans des boîtes courriel de commerçants et à détourner des paiements, par le biais de messages frauduleux, vers de nouveaux comptes.

La police a rappelé qu'elle incitait les commerçants à vérifier et renforcer au besoin leur système de sécurité informatique et à convenir de plus d’une vérification avec leurs clients, idéalement verbalement, lorsqu’il s’agit d’effectuer un changement de compte, ou un virement pour un paiement.

Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.