Publicité

11 mai 2021 - 10:38 | Mis à jour : 11:35

Service de police de Laval

Suspecte recherchée pour voies de fait causant des lésions

Par Salle des nouvelles

Le Service de police de Laval (SPL) demande la collaboration du public afin d’identifier une suspecte ayant commis des voies de fait causant des lésions sur une personne, dans un dépanneur du secteur Pont-Viau.

Le 3 août 2020, vers 15 h 45, la victime âgée de 60 ans s’est présentée au comptoir-caisse du dépanneur pour effectuer des achats. La suspecte s’est mise en ligne derrière elle et a déposé une pinte de lait sur le comptoir avec impatience, causant une altercation verbale entre les deux dames. À leur sortie du commerce, la suspecte aurait suivi la victime qui tentait de quitter et l’aurait poussée violemment.

La victime aurait été projetée par l’avant et aurait déboulé l’escalier, situé à l’entrée du commerce. La suspecte aurait menacé la victime de recommencer, puis serait retournée à l’intérieur pour terminer son achat.

Elle aurait ensuite quitté à bord d’un véhicule. La victime a été blessée au niveau de la jambe droite et est restée avec des séquelles physiques et psychologiques plusieurs mois après l’évènement.

Description de la suspecte  :

  • Femme, de race blanche, environ 18-19 ans
  • Parle français avec un accent québécois
  • Mesure environ 1 m 57 (5’ 2’’)
  • Stature mince
  • Cheveux mi-longs de couleur bruns foncé
  • Portait un ensemble une pièce court, blanc avec de gros motifs foncés

Description du véhicule de fuite :

  • Véhicule de type Berline de couleur pâle
  • La suspecte  serait embarquée à l’avant côté passager

Toute personne qui aurait de l'information concernant la suspecte peut communiquer, de façon confidentielle, sur la Ligne-Info au 450 662-INFO (4636) ou composer le 911 et mentionner le dossier LVL 200803-030

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.