Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 novembre 2018 - 08:50 | Mis à jour : 09:30

Une jeune auteure de Laval remporte le prix Coup de coeur au RLJSO

Par Salle des nouvelles

Gabrielle Smith, 11 ans, de Laval s’est méritée le prix Coup de cœur, catégorie 9-13 ans pour son roman La Quête lors de la 10e édition du concours du Regroupement Littéraire Jeunesse de Saint- Ours (RLJSO).

Le salon du livre jeunesse de Saint-Ours de 2018 dont le thème était Écrivain vous êtes la star s’est tenue le 29 septembre. Cet événement, point culminent du concours littéraire, permet à chaque année à de jeunes auteurs de 6 à 17 ans de présenter et vendre leur livre aux visiteurs du salon. Le gala qui suit le salon en soirée est le moment de remettre les prix aux gagnants du concours.

Cette année, Jonathan Bécotte, auteur jeunesse finaliste pour le prix du Gouverneur Général et porte-parole du RLJSO, en était l’animateur. Au cours de la journée, il a offert un atelier littéraire et a réalisé les capsules vidéo qu’on peut voir sur la page Facebook du RLJSO. Les participants de cette 10 e édition étaient issus de 7 régions et 17 municipalités du Québec.

L’édition de 2019 dont le thème est Écrire c’est laisser sa trace est maintenant lancée. Le RLJSO invite les jeunes écrivain(e)s de Laval à s’inscrire, la ville de Laval semblant propice à la création littéraire. En effet, l’an passé Dahlia Beetz Alves, jeune écrivaine de Laval, s’était méritée le 2e prix dans la catégorie 9-13 ans pour son roman Un voyage dans les cieux.

Une inscription au concours du RLJSO implique un soutien à l’écriture, la correction et l’évaluation des écrits des jeunes, la mise en page et reprographie de 10 exemplaires de leur livre, ainsi que la participation au salon du livre et gala de remise de prix.

Pour connaitre les détails du concours, on consulte le site web www.rljso.com .

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.