Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 septembre 2018 - 14:38 | Mis à jour : 20:59

Le transport collectif un enjeu de taille pour Michel Lachance

Michel Lachance, candidat du Parti Québécois de Mille-Îles et porte-parole régional en matière de francisation et d’environnement, veut contribuer à l’amélioration du transport collectif dans la circonscription de Mille-Îles.

Convaincu de l’importance de la lutte contre le réchauffement climatique, et s’inscrivant dans le Grand Déblocage proposé par le Parti Québécois, Michel Lachance s’engage à inciter la STL à poursuivre ses efforts d’amélioration de son offre de service pour la population de Saint-François, de Saint-Vincent et de Duvernay.

Selon lui, dans la panoplie des mesures à prendre pour réduire le réchauffement de la planète, la réelle amélioration du transport collectif par une offre de service attrayante, constitue un moyen intéressant pour inciter les gens à se déplacer autrement qu’en voiture. Sans compter que cette mesure pourrait contribuer à réduire les effets nocifs des gaz à effet de serre (GES) tant décriés par les spécialistes de l’environnement.

« Tous les moyens sont utiles, constate le candidat du Parti Québécois, pour  sauver notre planète et faire en sorte d’éliminer le plus de pollution possible des grands centres urbains. Il en va non seulement de notre environnement, que nous devons préserver à tout prix, mais également de notre bien-être commun ».

Michel Lachance promet que, s’il est élu, il compte bien être un intermédiaire très actif entre la STL, le prochain gouvernement et ses concitoyens pour défendre et faire avancer ce dossier crucial d’un service de transport collectif amélioré.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.