Publicité
15 décembre 2018 - 11:04

Budget 2019

es élus lavallois entérinent le budget 2019 et le PTI 2019-2021

Par Salle des nouvelles

Le maire de Laval, Marc Demers, est heureux d’annoncer que le conseil municipal a adopté le budget 2019, ainsi que le programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021. Ces derniers reflètent les engagements que le maire et son équipe ont pris envers la population.

Rappelons que le budget de fonctionnement 2019 de la Ville de Laval s’élève à 875,3 M$. Quant au PTI, qui atteint 1,044 G$, celui-ci prévoit des investissements de 315 M$ en 2019, 361 M$ en 2020 et 368 M$ en 2021.

« Je suis fier de l’adoption de ce budget qui nous permet de concrétiser nos engagements en répondant aux besoins de proximité exprimés par les citoyens. Que ce soit pour la réfection des routes, pour le déneigement ou pour l’environnement et les espaces verts, les préoccupations citoyennes sont inscrites dans chacune des lignes du budget entérinées hier soir », a déclaré Marc Demers, maire de Laval.

Laval, toujours plus près des citoyens

Dans ce budget, 36 millions sont ajoutés afin d’améliorer directement les services aux citoyens. Outre les investissements déjà affectés à l’entretien des routes (46,2 M$), des ponts, viaducs et ponceaux (19,3 M$) et à la réhabilitation du réseau d’égout et d’aqueduc (95,2 M$), il faut noter l’embauche de quatre ingénieurs spécialisés.

Ceux-ci s’ajouteront à l’équipe en place pour accélérer la réalisation des travaux et pour travailler à la résolution des refoulements d’égout. Par ailleurs, 15 personnes s’ajouteront pour le traitement des requêtes citoyennes, en plus de l’ajout de nouveaux employés à la Patrouille neige et à la délivrance des permis.

Afin de permettre à la Société de transport de Laval de continuer d’innover, plus de 83 M$ seront investis dans notre réseau de transport collectif.

Au chapitre du secteur agricole, ce budget soutient les producteurs en implantant un taux de taxation distinct qui permet de réduire l’impact de l’augmentation de l’évaluation foncière.     

Laval poursuit ses efforts en culture

Puisque les arts et la culture sont des axes prioritaires, des efforts additionnels ont été consentis afin de proposer aux citoyens un catalogue des plus diversifiés. Un pôle muséal en culture scientifique verra le jour avec la construction du Centre d’interprétation des biosciences Armand-Frappier, adjacent au Cosmodôme.

Pour la concrétisation de ce musée, un montant de 10,1 M$ y sera dédié dans le cadre du PTI 2019-2021. « Afin d’augmenter l’offre culturelle, de participer à l’émergence des diverses formes d’art, mais surtout de faire rayonner ses créateurs et leurs créations sur son territoire, la Ville de Laval accordera d’importantes sommes au développement de la culture », a souligné le maire de Laval.

Dans le but d’offrir aux Lavallois et aux visiteurs une ville séduisante de nature, une somme de 670 000 $ sera consacrée à la planification, la restauration, l’acquisition et le déploiement d’œuvres d’art public. À cela s’ajoute une somme de 330 000 $ qui sera destinée au développement d’un concept de design culturel du centre-ville de Laval, particulièrement aux alentours de la station de métro Montmorency.

Un concours sera d’ailleurs lancé et permettra à la Ville de se doter, d’ici la fin 2019, d’une identité propre à ce secteur névralgique. Mentionnons que pour ce projet, la Ville bénéficie d’une subvention de 158 500 $ du Fonds d’appui au rayonnement des régions et du Fonds de développement des territoires.

Finalement, la Ville investira 222 397 $ pour l’ajout de deux nouveaux postes spécialisés en arts. Le Studio numérique de la bibliothèque Multiculturelle, qui est fréquenté annuellement par des milliers d’usagers, bénéficiera d’une ressource spécialisée en arts numériques à temps plein.

Soulignons que Laval entamera, en 2019, le dévoilement de son Plan de développement régional en culture qui guidera les actions du milieu culturel lavallois pour les cinq prochaines années. Ce plan d’action découle du Sommet de la culture qui s’est tenu en 2017.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.