Publicité
5 février 2020 - 09:00

La Ville poursuit des pistes d'optimisation

Complexe aquatique : Laval résilie le contrat avec le consortium d'architectes

Par Salle des nouvelles

Depuis plusieurs mois, la Ville de Laval a poursuivi son analyse de valeur afin de dégager des pistes d’optimisation pour réaliser le complexe aquatique, en considérant l’importance d’atteindre l’équilibre entre les coûts et la qualité.

Le futur complexe aquatique demeure une priorité pour la Ville de Laval, qui souhaite répondre aux besoins des citoyens et du milieu aquatique. Le montant de 43 M$ inscrit au programme triennal d’immobilisation 2020-2022 et les 22 M$ prévus ultérieurement respectent cette priorité.

Résiliation

Dans le but de trouver une solution respectant les besoins et la capacité de payer des citoyens que depuis plusieurs mois, la Ville discute avec l’équipe du concours d’architecture, le consortium NFOE | HCMA, Dupras Ledoux inc. et Les Services exp inc., à qui avait été initialement confié le projet. Devant l’impossibilité du consortium de respecter ses obligations contractuelles, la Ville se voit dans l’obligation de résilier le contrat la liant à ce dernier.

« Ce projet est prioritaire afin de répondre aux besoins des citoyens et notre responsabilité est de nous assurer qu’il est planifié et géré de façon saine et transparente. Le complexe aquatique de Laval doit être réalisé à un coût juste », rappelle Marc Demers.

Appel de qualification

Pour la relance de la construction du complexe aquatique, la Ville souhaite qualifier des entreprises ayant démontré leur capacité à réaliser un projet de cette envergure à l’intérieur d’une vision incluant l’atteinte de l’équilibre entre les coûts et la qualité. La Ville procédera sous peu au lancement d'un appel de qualification.

L’amélioration de l’offre d’installations sportives à Laval se poursuit en 2020, notamment dans le domaine aquatique, par des investissements dans plusieurs installations.

10M $ investis pour le moment

La Ville a mis en place les mesures nécessaires afin de préserver l’investissement initial. Près de 10 M$ ont été investis à ce jour pour la conception, les plans et devis, ainsi que pour la construction et l’hivernation des fondations. Cet investissement demeure préservé en totalité et pertinent dans le cadre de la poursuite du projet.

La Ville de Laval et le gouvernement du Québec, dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives – phase IV, ont ainsi investi chacun 3 M$ afin de permettre la modernisation et la mise aux normes de trois piscines intérieures. Les améliorations prévues permettront d’offrir aux citoyens un accès bonifié à ces installations.

 

Quels travaux et où ?

  • Dans le quartier Laval-des-Rapides, les travaux au Centre sportif Josée-Faucher (école secondaire Mont-de-La Salle) comprenant notamment la reconfiguration des lieux, la mise à niveau de la salle mécanique, la modernisation des vestiaires et des  travaux esthétiques, s’achèvent. La piscine intérieure sera donc de nouveau accessible prochainement.

 

  • Des travaux semblables débuteront prochainement à l’école Georges-Vanier, qui est située dans le quartier Saint-Vincent-de-Paul.

 

  • Dans le quartier Sainte-Rose, les travaux de reconfiguration et de modernisation prévus à la piscine intérieure de l’école Poly-Jeunesse débuteront dès la fin des classes, en juin 2020.

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.