Publicité
11 mars 2020 - 09:22 | Mis à jour : 09:45

Transport, climat et culture

Le budget de Québéc approuvé par Laval sur trois grands thèmes

Par Salle des nouvelles

Le maire de la Ville de Laval, Marc Demers, explique accueillir avec satisfaction le budget du gouvernement du Québec, présenté hier après-midi par le ministre des Finances, Éric Girard. Les différents investissements annoncés pour Laval permettront, selon l'élu, d’assurer le développement et la croissance de la ville, en plus de s’arrimer aux priorités de l’administration municipale.

Transport et mobilité: étude du projet du service rapide par bus

Le maire se réjouit des investissements de 15,8 G$ prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 afin de bonifier l’offre de services en transport collectif, où s’inscrit l’étude d’un projet structurant pour Laval de type service rapide par bus (SRB) dans l'axe des boulevards Notre-Dame et de La Concorde.

« Je suis également ravi de l’annonce confirmant l’étude de deux scénarios pour prolonger le Réseau express métropolitain (REM) vers le centre de Laval, pour relier l’Est et l’Ouest de l’île Jésus, précise  le maire. Ces mesures se retrouvaient d’ailleurs dans la vision consensuelle du Réseau de transport intégré Laval-Basses-Laurentides issue du Forum sur la mobilité et le transport collectif​​​, alors que nous avons réuni une vingtaine de maires et mairesses représentant un million de citoyens ».

Développement durable et lutte contre les changements climatiques

Le maire salue également les diverses mesures visant à améliorer la résilience du Québec en matière de changements climatiques et le développement de l’expertise dans ce domaine, tels que les 504 M$ additionnels accordés aux municipalités pour satisfaire les besoins du milieu, dont une part sera consacrée à des projets d’atténuation des catastrophes. Les investissements de 100 M$ prévus pour le nouveau programme de résilience et d’adaptation face aux inondations sont également bien accueillis par la Ville.

« Laval fait partie des villes du Québec qui ont été durement touchées par les crues printanières au cours des dernières années. L’aide annoncée par Québec nous permettra de mettre en place les mesures nécessaires afin de mieux prévenir les impacts des changements climatiques et d’y réagir avec les moyens qui s’imposent », commente le maire.

Les investissements consacrés aux programmes Roulez vert, qui encourage l’acquisition de véhicules électriques, et Chauffez vert, qui incite les propriétaires d’une habitation utilisant un combustible fossile à le convertir en un système électrique, ont été soulignés. Ces mesures feront en sorte d’augmenter le nombre de bornes de recharge et de véhicules électriques à Laval. La Ville rappelle qu’elle attribue déjà des subventions aux propriétaires lavallois qui veulent remplacer leurs appareils de chauffage au mazout.

Culture: les musées scientifiques bénéficiaires

Laval salue également l’augmentation majeure de 12,6% des investissements en culture. « C’est tout le pôle muséal scientifique lavallois qui sera admissible aux nouveaux fonds annoncés, affirme le maire. Le Cosmodôme, le Musée Armand-Frappier, le Centre d’interprétation de l’eau et le Parc de la Rivière-des-Mlle-Iles sont de réels joyaux culturels et leur mise en valeur bénéficiera à l’ensemble de la collectivité », ajoute le maire Demers.

Dans la même veine, via la promotion de la spécificité culturelle, le gouvernement du Québec investira dans la valorisation et la préservation du patrimoine bâti. « Ce nouveau programme pourrait notamment nous aider à restaurer la maison Desjardins, que nous avons acquise en vue d’en faire un lieu dédié à la culture », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.