Publicité

18 avril 2021 - 11:30 | Mis à jour : 11:30

En mai prochain

Ottawa présentera des excuses officielles aux Italo-Canadiens pour  leur internement 

Par Salle des nouvelles

Cette semaine, le premier ministre Justin Trudeau a fait le point sur les  excuses officielles présentées au nom du gouvernement du Canada aux descendants des familles et à la  communauté italienne de tout le pays. Les excuses officielles auront lieu en mai 2021. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, plus de 600 Italo-Canadiens ont été internés et environ 31 000  Italiens ont été désignés sujet d’un pays ennemi. 

En 1939, le Règlement sur la défense du Canada accordait au ministre de la Justice le droit d'interner, de  saisir des biens et de limiter les activités des résidents canadiens nés dans des pays en guerre avec le  Canada. Le règlement visait clairement à rassurer les Canadiens qui craignaient les éléments étrangers. 

Des vies et des carrières, des entreprises et des réputations ont été interrompues et ruinées. Aucune  accusation n’a jamais été portée. Les Italo-Canadiens vivent avec ces souvenirs depuis de nombreuses  années et méritent de tourner la page. 

Des décennies après l'internement de la Seconde Guerre mondiale, les Italo-Canadiens continuent de  déclarer leur loyauté au Canada. Ces excuses officielles honoreront les familles de chacun des 600  internés. C’est un acte de respect et de reconnaissance de l’injustice commise en 1940. Les Canadiens  d'origine italienne se sont vu retirer leurs droits civils, ce qui a affecté et changé leur vie à jamais. 

Le Canada compte plus de 1,6 million de Canadiens d'origine italienne, l'une des plus importantes  diasporas italiennes au monde. Dans les années suivant la guerre, ils ont fait des contributions  incommensurables à la fabrique sociale, culturelle et économique du Canada. 

« Les Canadiens d'origine italienne font face aux stéréotypes et à la discrimination persistants liés aux  erreurs commises par nos gouvernements et institutions du passé qui continuent de les affecter à ce jour.  Je suis fier de me lever et de dire que notre gouvernement réparera ces torts qui ont été causés à la  communauté italienne par des excuses officielles au mois de mai », a déclaré le premier ministre canadien.

Faits saillants

- L'internement des Italo-Canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale remet en question notre  conception de la démocratie, de la justice et de nos droits civils. 

- Nous pouvons apprendre de cette histoire aujourd'hui car elle concerne les droits humains, la  peur injustifiée de "l'autre" et les conséquences résultant de l'appartenance à ce groupe. - En 1939, le Règlement sur la défense du Canada a donné au ministre de la Justice le droit  d'interner, de saisir des biens et de limiter les activités des résidents canadiens nés dans des  pays en guerre avec le Canada. 

- En septembre 2018, la GRC a publié une déclaration de regrets pour sa participation à  l'internement, convenant finalement que ces injustices étaient sans fondement. 

- En 1940, ces familles ont été réduites au silence et ignorées. Afin de réparer cette injustice, le  Premier ministre du Canada présentera des excuses officielles aux Canadiens d'origine italienne  pour leur internement. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.