Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un statut juridique pour le Fleuve St-Laurent

Le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice, était à New York pour la reconnaissance des droits du Fleuve Saint-Laurent

durée 15h00
24 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

À l’occasion du Jour de la Terre, Alexandre Boulerice, le chef adjoint du NPD et porte-parole adjoint en Environnement, a prononcé un discours aux Nations Unies, à New York, pour un statut juridique pour le fleuve St-Laurent et ses bassins versants.

Dans le cadre du dialogue organisé par l’ONU portant sur le thème « En harmonie avec la nature », il a discuté de son projet de loi qu’il déposera lundi, afin que des écosystèmes comme le Fleuve puissent être mieux protégés et ainsi aider à la santé environnementale.

« Les êtres humains peuvent se défendre, mais est-ce que le Fleuve et ses affluents peuvent se défendre ? Des lois existent certes, mais elles sont trop souvent contournées, ou peu, ou mal appliquées et respectées, a déclaré le député. C’est pourquoi nous avons entrepris cette démarche afin de donner au Fleuve les outils pour se défendre et se protéger. Ce faisant, nous avons, dans notre projet, l’intention fondamentale de l’inscrire dans une perspective de réconciliation avec les Premières Nations. »
 
Alexandre était accompagné de Mme Yenny Vega Cárdenas de l’Observatoire international des droits de la nature (OIDN), qui a également été invitée à prendre la parole aux Nations Unies. L’OIDN avait participé activement dans la première reconnaissance des droits de la nature au Canada pour la rivière Magpie/Mutehekau Shipu.

« Les démarches ont été bel et bien comprises par le Nouveau Parti démocratique du Canada, et plus particulièrement par le député Alexandre Boulerice, qui s’est engagé à présenter devant la Chambre de Communes du Canada un projet de loi pour reconnaître la personnalité juridique du fleuve Saint-Laurent au niveau fédéral, a déclaré Mme Vega Cárdenas. Ce parti d’avant-garde devient un nouvel allié de l’Observatoire pour nous permettre de concrétiser les idées d’une véritable protection de ce milieu vivant.


Alexandre et le NPD invitent tous les partis qui se soucient de l’avenir de notre environnement à appuyer ce projet de loi une fois déposé, lundi.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...