Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Institut de la statistique du Québec

Québec: remontée de l'espérance de vie en 2021 qui surpasse celle de 2019

durée 17h00
4 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’espérance de vie des Québécois s’est remise du choc causé par la pandémie de COVID−19, selon les plus récentes données publiées mercredi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L’espérance de vie de la population québécoise a atteint 83 ans en 2021, après avoir été de 82,3 ans en 2020 et de 82,9 ans en 2019, l’année qui a précédé la crise sanitaire.

L’ISQ précise que selon les conditions de mortalité de 2021, la durée de vie moyenne s’établit à 81,1 ans chez les hommes et à 84,9 ans chez les femmes. 

Le bulletin intitulé ‘’La mortalité et l’espérance de vie au Québec en 2021’’ révèle que contrairement à ce qui a été observé au Québec, l’espérance de vie de 2021 n’est pas revenue au niveau de 2019 dans la majorité des pays pour lesquels des données sont disponibles. 

Avant la pandémie, on observait déjà un léger ralentissement de la croissance de l’espérance de vie au Québec, mais il était plus marqué dans le reste du Canada et plus encore aux États−Unis. Par exemple, l’écart entre le Québec et les États−Unis, qui était d’environ 2 ans en 2001, est passé à 4 ans en 2019, et il s’est creusé davantage avec la pandémie pour atteindre 6 ans en moins aux États−Unis, selon l’estimation provisoire de l’année dernière.

L’ISQ fait toutefois remarquer que les différentes autorités ne comptabilisent pas les causes de décès liées à la COVID−19 de la même façon. L’analyse de la surmortalité permet la meilleure comparaison des conséquences sanitaires de la pandémie, selon l’Institut. 

Cette approche révèle le nombre de décès normalement attendu à celui réellement observé et révèle que la surmortalité nette s’est établie à 4,5 % au Québec entre le début de la pandémie et le 12 mars dernier, soit environ 6400 décès de plus qu’attendu, toutes causes confondues.

Or, l’Institut de la statistique du Québec affirme que le bilan de surmortalité des États−Unis est largement supérieur à celui du Québec, tandis que celui du reste du Canada, initialement inférieur à celui du Québec, s’en est progressivement rapproché et l’a surpassé en 2021.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

31 janvier 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...