Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Élection du 3 octobre prochain

Roberto Stéa est le candidat conservateur dans Duplessis

durée 14h30
7 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Après Sherbrooke la veille, c’est à Sept-Îles que le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage afin de présenter le candidat conservateur en vue de l’élection du 3 octobre prochain.

Roberto Stéa représentera Duplessis, une des plus vastes circonscriptions du Québec.

Détenteur d’un baccalauréat en géographie-aménagement de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Monsieur Stéa est conseiller en commercialisation chez Hydro-Québec depuis 2017.

Il a notamment travaillé en tant qu’agent de liaison à la Société du Plan Nord, directeur de comptes à la Corporation de développement économique montagnaise, ainsi qu’en tant que conseiller principal à Développement économique Canada.

Le candidat conservateur possède une compréhension profonde des enjeux majeurs auxquels font face depuis des décennies les citoyens de cet immense territoire riche en ressources naturelles et des défis relatifs à leur exploitation.

Il a à cœur de revitaliser la région, de mettre en place tout ce qui pourrait permettre de développer son potentiel et ainsi inciter, par une économie devenue prospère, les familles à y rester ou à s’y établir :

« Je connais par cœur ma région, son territoire et les gens qui y habitent. Je travaille dans le développement régional de la Côte-Nord depuis plus de 25 ans et je peux faire ce constat : ma région ne contrôle pas les leviers propices à son émancipation. Nous sommes généralement “planifiés, organisés, dirigés et contrôlés” par des forces externes à notre région. La Côte-Nord est également en décroissance démographique et je veux travailler à renverser cette tendance. Je désire représenter ma circonscription afin de porter la voix de tous mes concitoyens ainsi que les intérêts des nations innue et naskapie qui sont présentes sur le territoire », a déclaré le nouveau candidat conservateur.

Éric Duhaime, dont la dernière visite dans la région remonte à juin 2021, était heureux d’être de retour et en a profité pour échanger longuement avec les membres et sympathisants conservateurs présents.

Le chef conservateur était enchanté d’accueillir Roberto Stéa dans sa formation politique :

« Les régions sont les mieux placées pour savoir ce dont elles ont besoin et le Parti conservateur du Québec ne se posera pas en empêcheur de tourner en rond, mais bien en facilitateur pour que les gens des régions éloignées des grands centres puissent réaliser leurs projets et dynamiser leurs milieux de vie. Roberto est un homme d’action, un homme de nature et de grands espaces, un homme dévoué au développement du plein potentiel de cette vaste et magnifique région qu’est la Côte-Nord. C’est un candidat exceptionnel. Je suis heureux de lui souhaiter la bienvenue parmi nous, je le remercie de sa confiance et de croire en notre parti comme le meilleur vecteur de changements. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 11h40

Plus de 11 000 nouveaux logements sociaux et abordables, promet la CAQ

La Coalition avenir Québec (CAQ) promet la construction de milliers de nouveaux logements abordables et sociaux dans un second mandat.  François Legault y est allé d'un premier engagement avant même le déclenchement de la campagne électorale, prévu d'ici la fin du mois d'août.  Le chef caquiste a promis vendredi d'ériger 11 700 logements ...

11 août 2022

Pierre Reid: un directeur général des élections sans véritable mandat

Malgré la proximité d’élections générales, le gouvernement Legault n’a pas pris la peine de s’assurer que le Directeur général des élections (DGEQ) ait les coudées franches pour effectuer son travail en toute sérénité, au moment où il en aurait le plus besoin, soit dans les mois précédant la campagne et lors de la tenue du scrutin du 3 ...

11 août 2022

Publicité pré-électorale: Le DGEQ veut mettre fin au «bar ouvert»

Il est temps de mettre fin au «bar ouvert» qui a permis aux partis politiques de dépenser sans compter en publicités de toutes sortes plusieurs mois avant le déclenchement de la campagne électorale. C’est du moins l’avis du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), qui se montre préoccupé par cette question et estime qu’un resserrement de ...